Image flottante

Allan Kardec


**

Le livre des esprits



Cet ouvrage est paru pour la première fois en 1857. Son auteur, le docteur Denisard Léon Hippolyte Rivail (note) Il a pris le nom d'Allan Kardec lorsqu'il lui a été révélé comme étant le sien au temps de la Gaule des druides., est né à Lyon en 1804. Cet enseignement est écrit sous la dictée des Esprits.

Ont été empruntés également ici, des extraits de deux autres livres essentiels : "Le livre des médiums" et "Le ciel et l'enfer".

__________


  "Éducateur et philosophe, Allan Kardec (1804-1869), est le père du spiritisme, une philosophie spiritualiste enseignée dans le monde entier.

 Allan Kardec a consacré sa vie à l'étude des médiums et des esprits. Son œuvre est un chemin de vie où sont évoqués, par le biais de communications spirites, la réincarnation, l'avenir de l'humanité, le sens positif de l'existence, l'au-delà..."

(Éditions 'J'ai lu')

Dorothée Koechlin☆Dorothée Koechlin de Bizemont, journaliste médicale, est devenue la spécialiste française du mystique américain Edgar Cayce après avoir travaillé plusieurs années à la Fondation Edgar Cayce aux États-Unis. écrit dans son livre "L'univers d'Edgar Cayce" :

 « Allan Kardec a répandu en France, puis dans le monde, la doctrine du "spiritisme". Il s'agissait d'un enseignement religieux ésotérique, complémentaire de la Bible (mais nullement opposé à celle-ci dans l'esprit de son auteur).

 Cet enseignement était obtenu par un dialogue avec de mystérieux "esprits" informateurs, entités-guides désincarnés. Le malheureux Kardec, dans un pays aussi farouchement rationaliste et matérialiste que la France du XIXe siècle, déclencha une tempête de condamnations. L'Église catholique l'aurait très volontiers brûlé sur un bûcher !

 Scandale également dans l'intelligentsia française, dont Kardec dénonçait le triomphalisme scientifique. Les uns et les autres firent tout pour le ridiculiser : ils y réussirent si parfaitement, qu'encore aujourd'hui, en France, personne n'ose plus utiliser le mot spirite. »

 « La garantie la plus sérieuse de l'enseignement des Esprits est dans la concordance qui existe entre les révélations faites spontanément, par l'entremise d'un grand nombre de médiums étrangers les uns aux autres, et dans diverses contrées.
 Ce n'est pas parce qu'un principe nous est enseigné qu'il est pour nous la vérité, mais parce qu'il a reçu la sanction de la concordance. De plus, le spirite sérieux ne se borne pas à croire ; il croit parce qu'il comprend, et il comprend parce qu'on s'adresse à son jugement. »

Allan Kardec

__________

Contributions d' Allan Kardec sur le thème de :

 La vie, le quotidien, la souffrance, le désespoir 

 La voie, l'éveil, la méditation, le but de la vie 

 L'amour, la relation amoureuse, les enfants 

 La mort, l'au-delà, les contacts, le suicide...