Image flottante

Arnaud Gourvennec

__________

Vers le soleil de Dieu


Aux éditions
Fernand LANORE


__________


  « À celles et à ceux qui, comme nous, ont perdu un enfant,

  À celles et à ceux qui souffrent,

  Nous offrons ces messages de notre enfant.

  Puissent-ils y trouver consolation et Espérance !
 ».

          Nicole et Paul Gourvennec.
__________

  « Enfin un très grand texte !

  Dans l'immense littérature qui nous parvient sans cesse de l'au-delà, à travers différentes voies paranormales, voilà qui tranche considérablement !

  Le cœur des très jeunes enfants est avide de comprendre et très réceptif à tout ce qui est beau. D'où toutes les questions proprement métaphysiques que, très tôt, ils posent, et qui laissent souvent les adultes que nous sommes sans réponse.

  Passé dans l'au-delà à treize ans, Arnaud poursuit maintenant son évolution. Dans ses messages une sorte d'autorité très particulière apparait. Il parle comme quelqu'un qui sait. Mais en même temps l'humilité est totale, et le respect de ceux auxquels il s'adresse. Précisément parce qu'il sait. Il sait aussi qu'il n'est que le canal et non la source et que son seul rôle est de transmettre fidèlement, en interférant le moins possible.

  Cela donne un certain ton d'authenticité que d'autres parfois ont tenté d'imiter, mais en vain. Les amis de Pierre Monnier et de Roland de Jouvenel ne s'y tromperont pas. C'est bien ici le même air pur que l'on respire, la même exigence spirituelle qui est celle de l'Amour absolu ».

François BRUNE


La couverture, pour chacun des six tomes, se réduit à ceci :

Image flottante

 De même que Gitta Mallasz lorsqu'elle a publié ses "Dialogues avec l'ange", et Mme Monnier qui nous a transmis les "Lettres de Pierre", son fils, les parents d'Arnaud ont souhaité que seul le nom de leur fils signe ces ouvrages car ils considèrent que c'est lui et lui seul qui les a écrits.

 Je suis admiratif en songeant à des êtres comme Pierre Monnier, Roland de Jouvenel, Paqui ou Arnaud Gourvennec. Leur grandeur d'âme leur permettrait de rejoindre les plus hautes sphères de lumière, et pourtant ! ils s'astreignent à demeurer au niveau terrestre (un plan douloureux pour eux) pour consoler et conseiller. Arnaud évoque sa situation à un moment : « Je suis tel un ballon captif qui sera complètement lâché un jour, une fois la mission accomplie. »