Gitta Mallasz

Dialogues avec l’Ange

__________


  "En 1943, en Hongrie, au début de la guerre, quatre jeunes gens – Hanna, Lili, Joseph et Gitta – s’installent dans un petit village pour y vivre une vie plus attentive à l’essentiel, bien qu’aucun d’eux n’a jamais pratiqué sa religion.

 Le jour où ils décident de faire un point sur leurs problèmes personnels, Gitta se réfugie derrière des banalités. Hanna a alors juste le temps de prévenir son amie : « Attention, ce n’est plus moi qui parle ! » avant de prononcer des paroles qui manifestement ne peuvent lui appartenir :

- On va te faire perdre l'habitude de poser des questions inutiles.
 Attention ! Bientôt des comptes te seront demandés ! »

 Pendant dix-sept mois, des forces de Lumière – ou Anges – s’exprimeront par la bouche d’Hanna. Seize ans plus tard, Gitta, la seule survivante des camps de la mort."
Editions Aubier

__________

Avertissement de Gitta Mallasz

  "Ce livre est le compte rendu d'une série d'évènements qui ont eu lieu en Hongrie entre 1943 et 1944. Ce n'est ni fiction, ni journalisme, ni litérature. Le lecteur doit le prendre tel quel. Ou le laisser."

  Je ne suis pas
l'auteur des Dialogues.
  Je suis le
scribe des Dialogues.

  Ainsi la couverture de son livre (*) Aisément téléchargeable en pdf, mais je vous conseille de l'acheter. se réduit à ceci :

Image flottante

« Les Anges n'aiment pas parler de "Dieu" - ce mot, des générations d'êtres humains l'ont usé, galvaudé, sali. Pour Le désigner, ils emploient le pronom Ö - traduit dans ce livre par LUI - qui, en hongrois n'est ni masculin ni féminin, mais les deux à la fois (il serait donc plus exact de traduire LUI/ELLE); transcendant ainsi cette masculinité du Divin qui pèse si lourdement dans nos religions révélées. Ö est le masculin et le féminin, le Père et la Mère, force et sagesse, toute-puissance et tendresse. »
( Raoul-Duval, introduction aux 'Dialogues avec l’Ange' )