La réincarnation



 « Une fois encore, j’ouvris mes yeux humains sur cette terre sur laquelle je jetais un regard chargé de toutes mes expériences passées… »
La réincarnation, mythe ou réalité ?
Une loi d'équilibre
Le karma
Entre la mort et une nouvelle naissance
La (re)naissance
 # La décision
 # Le choix  
  # La descente
Bébé ou vieillard ?
L'oubli des existences passées
L'hypnose




  « Le dogme de la réincarnation n’est pas nouveau comme le disent certains. Il a été ressuscité par Pythagore, mais il n’est pas l’auteur du système de métempsycose ; il l’a puisée chez les philosophes indiens et chez les égyptiens où elle existait de temps immémorial. Toutefois, il y a, entre la métempsycose des anciens et la doctrine moderne de la réincarnation, une différence importante : les Esprits rejettent de manière absolue la transmigration de l’homme dans les animaux et réciproquement. »
__________

 « Voilà bien longtemps que vous expérimentez la matière sous des formes diverses. Vous avez été des minéraux pour en apprendre la densité et la stabilité, vous êtes devenus des plantes pour apporter la douceur et la beauté au monde, vous avez acquis dans le peuple animal l’instinct et le savoir du moment présent ainsi que l’amour inconditionnel, vous apprenez dans le corps humain, le choix et le dépassement du moi. »






___La réincarnation, mythe ou réalité ?___

  « J’ai appris, à travers mes communications avec l’au-delà, que si la réincarnation existe, elle n’est pas systématique. Notre idée préconçue sur la réincarnation est fausse et ne tient pas compte de l’infinité des dimensions qui s’offrent à nous. Si certains se réincarnent, d’autres poursuivent leur chemin ailleurs, autrement. Nos vies antérieures ne représentent qu’une fraction de ce que nous expérimentons.

 Qu’importe ce que l’on a été, ce qui est intéressant, c’est de savoir comment on utilise cet héritage aujourd'hui. Une vie antérieure reste anecdotique comparativement à l’instant présent. »
__________

 « La réincarnation est une évidente réalité. Le but de tout homme est de trouver la lumière. Ses erreurs, réparées de vie en vie y conduisent. »
__________

 « Quand l’âme se voit soudain dans sa honteuse nudité, Dieu consent à son retour sur terre. La réincarnation n’est pourtant pas si fréquente. C’est souvent par repentir que l’âme demande à recommencer l’œuvre charnelle afin de prouver son désir sincère de progrès, sa douleur d’avoir été indigne, ou pour achever son ascension vers la perfection.

 La réincarnation explique les dons particuliers, mais pas toujours.

 La vie est une épreuve. L’âme sous cette enveloppe connaît des difficultés, des tentations, mais aussi des possibilités, des occasions de victoire. Si Dieu juge que l’âme doit subir une autre période d’activité, la réincarnation est souvent conseillée, comme moyen le plus rapide de faire l’évolution obligatoire à l’atteinte du bonheur.

 La vie charnelle est une épreuve (au sens littéral), et comme toute épreuve elle se termine par un examen, une victoire, et elle doit recommencer l’effort tant que le résultat n’est pas obtenu.

 La loi d’incarnation met devant l’âme dont l’œuvre terrestre va commencer le « tableau d’ensemble » de toute la vie qu’elle va vivre sur terre. Toute âme connaît le sort qui sera le sien, puis perd cette connaissance au moment de la naissance. Les grands traits de toute existence sont donc inscrits d’avance, toutefois vous pouvez les couvrir de beauté ou de laideur selon votre volonté. »
__________

 « Il faut que tu saches que les vies et les vies se succèdent et que ce tout s’enchaîne, s’accroche comme les grains d’un chapelet. Avant cette terre j’existais. »
__________

 « Le phénomène des renaissances se caractérise par un continuum de conscience – notre esprit – transmis de vie en vie. »
__________

 « Ainsi, nous passons de plan en plan : de l'incarnation à la désincarnation, de la désincarnation à la sublimation ou au retour matériel s'il s'avère nécessaire. »
__________

 « Dans la série des vies, l’âme peut rétrograder ou avancer, selon qu’elle s’abandonne à sa nature inférieure ou divine.

 L’âme devenue pur esprit ne perd pas son individualité. »
__________

 « Il faut que tu saches que les vies et les vies se succèdent et que tout s’enchaîne, s’accroche comme les grains d’un chapelet. Avant cette terre j’existais. »
__________

 « Aussi longtemps qu’une personne ne parvient pas à atteindre ses objectifs dans ce monde, le Saint, Béni soit-Il, la déracine et la replante autant de fois qu’il faut. »
__________

 « Toutes les âmes sont sujettes à la réincarnation; nul ne connaît les voies du Saint, Béni soit-Il ! Les gens ne savent pas qu’ils sont présentés devant le tribunal avant d’entrer dans ce monde et une fois qu’ils l’ont quitté; ils ignorent qu’ils doivent subir beaucoup de réincarnations et de travaux secrets et que, complètement dépouillés, de nombreuses âmes et une infinité d’esprits errent dans l’au-delà sans pouvoir pénétrer sous le voile du Palais du Roi. »






___une loi d'équilibre___

  « La vie présente ne serait qu’une énigme, ou plutôt un désordre moral, si elle finissait avec le corps et s’il n’y avait pas une autre vie pour en donner l’explication et rétablir l’harmonie.

 Quand je n’aurais d’autres preuves de l’immortalité de l’âme que le triomphe du méchant et l’oppression du juste en ce monde, cela m’empêcherait d’en douter. Une si choquante dissonance dans l’harmonie universelle me ferait chercher à la résoudre. »
__________

 « La réincarnation est la clé de notre connaissance de la vie. Tant que je n'ai pas connu le fait de la réincarnation j'étais ignorant et insatisfait. »
__________

 « L’unité cosmique, depuis tant d’années je l’ai conçue comme l’ultime solution aux énigmes grandes et petites de l’univers. »
__________

 « Notre vie actuelle ne constitue que la partie émergée de l’iceberg, un « moment » de conscience dans la double spirale de l’involution-évolution de notre trajectoire. Alors tout s’explique, même tout ce qui peut sembler monstrueux dans le monde. »
__________

 « Oui, la réincarnation est nécessaire, mais rassure-toi, lorsqu’un grand amour lie deux êtres, celui qui a rejoint le premier le monde spirituel attend toujours l’autre. »
__________

 « Nous passons plusieurs stades au cours de notre vie. Nous avons d'abord un corps de nourrisson, qui se transforme en celui d’un enfant, puis d’un adulte, et enfin d’un vieillard. Lorsque nous avons passé par tous les stades de développement, nous sommes épuisés. Il faut nous régénérer, tirer les leçons de nos vies et prendre la décision de retourner sur Terre. Certains choisissent de ne pas retourner sur le plan physique, de demeurer à l’état d’esprit et de continuer leur évolution dans le monde spirituel. D’autres reviennent sur Terre beaucoup plus tard. »
__________

 « La doctrine de la pluralité des existences explique seule ce qui, sans elle, est inexplicable ; elle est éminemment conforme à la justice la plus rigoureuse. »
__________

 « Depuis que je suis petite, il me parait évident que nous avons déjà vécu. Sinon comment expliquer les différences de conditions si grands entre les gens et l'injustice apparente du monde ? »
__________

 « Les existences sur Terre préparent les existences dans l’astral, et vice-versa. C’est là la solution à bien des énigmes. La réincarnation est une réalité et c’est la plus belle loi cosmique pour une égalité parfaite. »
__________

 « Que veulent dire les notions de race, de religions ? Si la croyance en la réincarnation était enseignée, quelle tolérance elle apporterait ! Plus de racisme. Comment pourrions-nous mépriser les Noirs, les Maghrébins ou autres si nous l'avons été nous-mêmes hier ou le serons demain ! »
__________

 « Il n'est pas nécessaire d'avoir des souvenirs précis de ses existences antérieures pour admettre la théorie de la réincarnation, il suffit de voir en elle une loi de l'univers qui s'accorde avec la raison. »
__________

 « Nous avons quitté ce lieu merveilleux et sans soucis que vous appelez le paradis, pour naître dans des corps handicapés. Nous devions revenir dans ces enveloppes malades pour ne pas être distraits de notre tâche, et parce qu’il serait plus facile, sous l’apparence d’enfants malades, de retenir l’attention de nos proches. La force de nos esprits a fait le reste. Nous avons progressivement resserré les liens trop lâches entre ceux qui vivaient sous le même toit. Et aujourd'hui nous tenons à les guider vers les actions et les devoirs qui doivent être accomplis ici-bas.

 Ceux qui étaient morts dans les camps vivaient à nouveau, mais ils s’écartaient du chemin. Les personnes que nous avions tant chéries –hélas pas assez longtemps–, étaient en train de perdre le bénéfice de ce qu’elles avaient en quelque sorte « gagné » par leur mort dans les camps. Elles risquaient par leur comportement ici-bas de ne jamais pouvoir nous rejoindre en ce lieu que vous appelez le paradis, de rester à jamais séparées de nous. Cette perspective nous était insupportable. Nous sommes donc revenus pour empêcher que leurs âmes ne s’éloignent à jamais des nôtres, pour les rapprocher de Dieu.

 J’ai retrouvé une partie de ma famille de jadis dans mes parents actuels, parmi leur entourage et grâce à des rencontres qui n’étaient pas fortuites.

 Toi Guy je suis contente de t’avoir retrouvé. Très jeune me dis-tu, tu dessinais des enfants dans le noir fusain de la Shoah. Sache que tu l’as bel et bien vu cet enfer de terre qui a dépassé l’autre. Et si nous sommes dans ton cœur c’est qu’en fait, derrière le voile de cette vie nous fûmes unis dans une autre. Tu étais mon neveu.

 « (...) Elle m’a prise dans ses bras et aussitôt j’ai su l’indéfectible amitié qui nous unirait ici-bas. Aucun lien familial ne me rattache pourtant à elle. Cependant dans ma précédente existence elle était ma fille. Mais elle est morte avec moi. Aujourd'hui je suis revenue. »
__________

 « La naissance terrestre est une mort au point de vue spirituel, et la mort est une résurrection céleste. L’alternance des deux vies est nécessaire au développement de l’âme, et chacune des deux est à la fois la conséquence et l’explication de l’autre. Quiconque s’est pénétré de ces vérités, se trouve au centre de l’initiation. »





___le karma___

  « C’est grande justice que d’avertir l’homme : tu récolteras ce que tu as semé. Nul ne t’inflige de punition, nul ne te condamne, mais tu couds toi-même ton linceul selon le sens que tu donnes à ta vie. Pour l’homme responsable il n’y aura pas de « jour de (auto-) jugement », car c’est au jour le jour qu’il se juge. »
__________

 « Celui qui souffre dans son corps ou dans son âme, que ce soit lors de sa vie terrestre ou après la mort du corps, est toujours le créateur de ses souffrances. Nous sommes responsables de ce à quoi nous donnons existence, dans cette vie ou dans une autre.
 Nous sommes les créateurs, les parents de nos actes, de nos pensées, de nos paroles et nous en assumons l’entière responsabilité ainsi que les conséquences qui les accompagnent.
 Le corps physique n’est que le temple par lequel l’Entité peut dissoudre les conflits et les nœuds qu’elle a engendrés et que son âme veut intensément résoudre. La mort du corps ne permet aucun arrêt à ce processus et croire que le “tuer” mettra un point final aux problèmes de la vie est une illusion supplémentaire. »
__________

 « Il n'est pas une des souffrances que vous avez causées qui ne trouve un écho dans les souffrances que vous endurez ; pas une larme ne tombe de vos yeux sans avoir à laver une faute.
 Subissez donc avec patience. Chaque douleur acceptée est une tache effacée. »
__________

 « Ceux qui commettent (sciemment) un méfait choisiront très probablement d'être dans leur vie suivante victimes d'actes de malveillance. Si leurs actions ont été trop cruelles, elles pourraient passer beaucoup de temps dans la solitude. Cela ne doit pas être considéré comme une punition mais comme une opportunité de grandir d'un point de vue karmique. »
__________

 « Parfois la réaction est immédiate mais le plus souvent les conséquences se font sentir plus tard, dans cette vie ou la suivante. Si la loi du karma est bien spécifique, elle n'est pas forcément chronologique. Elle peut "sauter" plusieurs vies avant de retrouver les mêmes circonstances, à l'heure où l'entité est prête à les assumer.
 Finalement, il n'existe pas de "mauvais" karma, puisque son but est de susciter le progrès spirituel. »
__________

 « Après la mort on rencontre ceux qui nous ont précédé et avec lesquels on était lié.

 Mais en ce monde de la vision nous ne pouvons rien changer : nous pouvons prendre la résolution de réparer un mal, mais nous en sommes incapables. Pendant cette période nous ne pouvons qu'entretenir des rapports déjà établis avant la mort.

 Une fois que nous avons établi une pensée fausse, nous la retrouvons, immuable, dès que nous sortons de notre corps.

 Ainsi se trouve mis en évidence à quel point la vie réelle doit être prise au sérieux.
 Et il devient possible de comprendre la nécessité du retour dans le corps physique pour réaliser certaines compensations du karma. Ce qui se déroule dans une existence sera compensé dans la suivante.

 Pendant un certain temps après la mort, ce qui pèse sur notre karma se dressera devant nous de façon immédiate. »

**

 « L’homme doit souffrir par l’homme. Celui qui a souffert est différent de l’homme originel. Qu’il décide de faire souffrir ou d’aimer, il le fait en connaissance de cause, librement. Il ne pourra jamais dire "je ne savais pas". »
__________

 « Ainsi la réincarnation est la loi du karma d'Amour. Non d'un karma géré par un dieu vengeur et sans âme, mais un karma qui est une lente remontée vers le cœur de Dieu.
 Le karma est un chemin d'Amour, non un chemin de punition ou de vengeance.
 En fait, les apnées terrestres ou extraterrestres, voulues par l'âme sont effectuées pour avancer, s'initier, se perfectionner au même titre que les passages à des plans et à des sphères divers [ évolution au sein de l'astral ]. »






___Entre la mort et une nouvelle naissance___

  « L'homme, une fois arrivé au terme de son parcours dans le monde suprasensible, au moment de sa réincarnation, devient d'une certaine façon, lui-même, le constructeur de sa propre constitution corporelle, voire de tout son destin dans la nouvelle existence. »

  Image flottante   "Qu'est-ce que l'au-delà ?"
__________

 « L’âme qui décide de replonger en apnée terrestre conserve son libre arbitre, sa totale liberté d’accomplir ou non le chemin de vie qu’elle s’est choisi. »
__________

 « Entre deux incarnations, la personnalité animique a conscience du but ultime à atteindre et elle perçoit que l'existence physique lui est offerte pour y parvenir. Elle accepte donc les situations mêmes difficiles qu'elle rencontrera dans sa prochaine incarnation. Mieux, elle souhaiterait les rendre plus profitables encore tant elle a hâte d'arriver à ce but grandiose qu'elle pressent si puissamment alors qu'elle est libérée des entraves physiques. Mais il ne lui sera présenté, à son retour dans le manifesté, que ce qui peut être supporté par elle et par le véhicule qu'elle occupera. »
__________

 « Vous voulez savoir si, au moment où vous décidez d’une réincarnation, vous avez vraiment tout choisi le mal qui va vous arriver. Mais pour décider de son incarnation future, s’il y a lieu, l'âme a déjà l'expérience d'une ou plusieurs incarnations passées. La méditation dans le monde de lumière lui montre très clairement les leçons manquées. Alors, elle choisit selon ses critères l’époque, le lieu, la famille, la couleur de la peau, etc., puis elle se réincarne. »
__________

 « Très souvent, les membres d’une même famille ont été ensemble dans des vies antérieures. Ils se retrouvent dans cette incarnation afin de continuer leur croissance personnelle et de permettre aux autres de s’élever spirituellement à leur contact.

 Chacun revient avec ses sentiments, ses doutes et ses craintes passés, jusqu’à ce qu’il arrive à les dominer. Il traverse les expériences dont il a besoin pour se transformer et devenir un être de plus en plus complet »
.

  Image flottante   "Vie, évolution dans l'au-delà"





___la (re)naissance___

La décision

**

- N’est-il pas extraordinaire qu’un monde de matière puisse attirer une âme qui a connu un univers à sa mesure ? où le beau et le bon règne ?

 « Bien qu’il soit actif en ces lieux, un corps astral y apprend moins qu’au travers d’une enveloppe de chair. Aussi le désir de réincarnation est à un moment un véritable besoin. Quiconque n’aurait pas assimilé tous les enseignements qu’apporte la chair se sent irrésistiblement attiré vers elle comme un aimant, tôt ou tard.

 « Une entité se réincarne lorsque insensiblement elle perd la joie de vivre dans ce monde. Elle connait une sorte de sommeil éveillé et est alors prise en charge par les entités qui œuvrent ici et dirigée vers sa nouvelle destination. »
__________

  « L’idée de revêtir de nouveau un corps étroit et lourd me fait horreur.

 Quand on choisit d’entrer dans un corps et d’affronter la Terre, il faut beaucoup, beaucoup de courage. Quitter le monde spirituel représente un énorme sacrifice.

 C’est une nécessité de descendre parfois dans la chair, comme pour l’élève de passer un examen. Mais cette descente nous fait très peur. Rares sont ceux qui désirent s’incarner à nouveau.

 Nous ne redescendons qu’avec notre consentement. C’est nous-mêmes qui choisissons et jour et l’heure de l’examen. Rien n’est imposé. »
__________

 - Il importe, dit une voix à celui qui doit descendre, que tu choisisses. Nous allons te montrer tout cela, tu pourras mieux percevoir l’avenir qui est susceptible d’être le tien. Tu me disais tout à l’heure souhaiter ardemment tout cela. C’est le poids de tes actions passées qui commence à peser. »




Le choix

**

« Certains esprits ont le désir de s’incarner. Pour ce faire, ils choisissent une famille qui leur semble la mieux à même de réunir les conditions de leur évolution. L’esprit étant androgyne, il choisit s’il va s’incarner en fille ou en garçon. Puis programme les grandes lignes de sa vie. »
__________

 « Plusieurs âmes peuvent envisager la possibilité de s’incarner dans une famille. Le choix d’un environnement s’effectue -même dans le cas d'une adoption- d’après les leçons qu’une âme a sélectionnées pour sa prochaine venue ici-bas. »
__________

 « J'ai vu, même si ce n'est pas toujours le cas, que beaucoup d'enfants adoptés l'étaient par des parents qui ne les avaient pas reçu en d'autres temps. »

__________

 « Il semble assez inconcevable que nous puissions préférer une famille abusive ou des circonstances en apparence défavorables. Cependant l’âme s’intéresse, non à la situation elle-même, mais à ce qu’elle est susceptible d’en retirer pour son évolution. »
__________

 « Chacun sur Terre connait les expériences qu'il a accepté de traverser, alors que sa personnalité animique se trouvait dans l'interlude cosmique. Aussi dures qu'elles puissent paraitre, l'enseignement qui doit être retiré est capital pour l'évolution de l'âme-personnalité.
Il n'est pas de circonstance, il n'est pas de situation, aussi tragique soit-elle, qui n'ait pas sa raison d'être. »





La descente

**

« Lors de la cérémonie de réincarnation les vibrations du corps astral sont abaissés afin d’être irrésistiblement attiré vers la Terre. » [ Détails en pages 71-74 de leur livre ]
__________

 « Une partie de votre énergie reste dans le monde de l'esprit au moment de la réincarnation. Cette énergie est gardée en réserve pour l'unification lors du retour de l'âme. »
__________

 « Certains êtres entrent en relation avec le milieu où ils naîtront longtemps avant, s’en imprègnent ou l’influencent. D’autres rejoignent le corps au moment de l’accouchement, et d’autres peut-être plus tard, mais alors une émanation psychique de l’être maintient le bébé en vie. »
__________

« Cet être va se fondre tout entier dans le ventre de sa future mère. il emportera dans le fond de son cœur la somme énorme de toutes ses expériences passées. Les entités qui l’accompagnent veilleront à ce qu’il prenne possession d’un fœtus environ 21 jours après la conception. Il s’y fondra alors, lentement, et en toute conscience. »
__________

 « La vie de l'âme se fait juste au moment de la sortie du ventre, sauf si le bébé doit partir peu après sa naissance. »





___bébé ou vieillard ?___

  « Il y a un âge pour les âmes, comme il y a un âge pour les hommes. Cet âge dépend de l’évolution intérieure. Il y a des vieillards qui naissent à leur mort [ ils ont encore tout à apprendre ] et des jeunes qui arrivent chargés de science millénaire. »
__________

 « Un bébé ne naît pas comme une page blanche. Je vois les tendances et les personnes me le confirment. Ce qu'ils en feront dépendra ensuite autant de ces tendances innées que des circonstances extérieures qui vont les révéler au grand jour de différentes manières.
 J'ai une certitude, je suis moi et pas un personnage du passé. Ce n'est pas une personne qui se réincarne, mais un esprit chargé de tendances latentes, un bagage de potentiels. Il s'incarne dans un corps quand les circonstances sont réunies pour réaliser ce qui n'a pas été achevé, dans un milieu favorable à la réalisation de son projet de vie. »
__________

 - Comment un corps astral adulte peut-il changer de forme et de dimension pour s’introduire dans un embryon humain ?

« L’âme a la forme qu’il lui plait d’avoir et en particulier se façonne selon le moule qui la reçoit. »
__________

 « Les fils des hommes sont si liés à leur corps qu’ils s’y identifient et oublient qu'ils sont des esprits libres des contraintes du temps et de l’espace. Les fils des hommes croient réellement que l’on peut être « petit » ou « grand ». Mais les fils de Dieu conservent leur conscience spirituelle lorsqu’ils s’incarnent. Ils n’oublient jamais que seul le corps peut être « enfant » ou « adulte », l’esprit est et reste toujours le même, car il n’est pas du domaine du temps et de l’espace. »
__________

 « Les communications avec les esprits de personnes décédées très jeunes ou à la naissance montrent qu’avant de naitre, l’esprit existe et est pourvu d’une expérience qui détermine ses choix. Ainsi lorsque j’entre en contact avec un enfant mort-né, je rencontre un esprit fort évolué ! En effet, il a déjà vécu un bout d’éternité avant de s’incarner en nourrisson. Les gens disent parfois : « J’ai plusieurs enfants et aucun ne se ressemble ! » Certes, ils choisissent une généalogie commune, mais chacun d’eux est un esprit issu de plans d’existence différents ! »





___l'oubli des existences passées___

  « Dans la plupart des cas, l'enfant continue de parler de sa vie précédente jusqu’à l'âge de 5 ou 7 ans. Ensuite, les souvenirs semblent s'estomper. »
__________

 « L'oubli est nécessaire afin que l'attention se porte sur de nouvelles expériences. Ce ne sont que les résultats décisifs du vécu qui s'impriment en nous. Nous oublions les phrases d'un livre et n'en retenons que le sens. »
__________

 « Si le souvenir restait à l'homme, il n’en retirerait que la phase négative. Il se complairait à ressasser son passé, éprouvant regrets et remords. Aimant à « se raconter », il saisirait toute occasion de parler de lui-même.

 Pour avoir quelque lueur véritable et fondée sur nos incarnations passées, il suffit de considérer ce que nous sommes actuellement, avec nos tendances, nos qualités et nos défauts. Notre personnalité actuelle résulte de nos efforts et de nos chutes de naguère. »
__________

 « La nature, dans un geste de protection de l’être humain, a fabriqué ce rideau qui voile tout le passé lors de la nouvelle naissance. Dans ma vision cosmique, où je peux observer la fusion des images du passé, du présent et du futur, je comprends que la nature a fait un geste nécessaire et généreux ; je vois d’ici les querelles, les imbroglios, les rancunes, les meurtriers devant leurs victimes, les victimes devenant les parents de leurs meurtriers, le fils devenant le père ou la mère... Quel méli-mélo insoutenable dans l’existence terrestre ! Cette vision n’est soutenable que dans le monde de lumière où toutes les causes et effets se fondent dans la même image.. »
__________

 « Plus important que de se souvenir, est de réfléchir à ce que nous sommes présentement, et de décider de notre orientation pour l'avenir. Et nous armer pour le combat, car là seulement est la vie. »





___l'hypnose___

  « Si l’expérience de l’hypnose m’a laissée quelque peu indifférente et ne m’a pas été profitable, d’autres y trouvent des avantages et même des vertus curatives. Ce type d’expérience peut néanmoins s’avérer dérangeante pour ceux qui sont amenés à revivre des évènements très traumatisants. Fouiller son passé de la sorte n’est pas toujours un gage de bonne santé et d’équilibre. S’il arrive que l’hypnose régressive nous permette de guérir, il arrive également qu’elle ravive chez nous des psychoses et des névroses enfouies. Si l’on ne se souvient pas des expériences antérieures à cette vie-ci, c’est pour une bonne raison.

 À partir du moment où cela ne nous donne pas des clés pour mieux avancer ici et maintenant, la vie antérieure reste de l’ordre de l’anecdotique. Elle peut néanmoins permettre la prise conscience que chacun d’entre nous a peut-être été, par le passé, d’une culture, d’une couleur ou de croyances totalement différentes de celles d’aujourd'hui. En ce sens, elle est une invitation à plus de tolérance et de compassion envers autrui. »