Celui qui souille l'amour est à plaindre,
car il se tranche de ce qui le sauvera au jour de la détresse.





 Le viol



  Pour la victime, le viol est pire que la mort. Il la laisse vivante, avec un sentiment de souillure inextirpable et de vague culpabilité.
( « L'enfant victime de maltraitance se croit coupable. S'il éprouve de la honte, il la croit justifiée. S'il n'a pas été aimé, il croit qu'il ne méritait pas de l'être. » )
 Mais sachez-le ! la victoire des forces du Mal n'est totale que lorsque l'âme, aveuglée par la détresse et la rancœur, rejoint ses rangs et rejette Dieu.

 Par contre, si elle parvient à surmonter le piège, les portes du Ciel s'ouvrent pour elle, et c'est un terrible revers pour le Mal qui aura lui-même contribué à propulser un être vers la Lumière.

« Ce que tu feras au moment de ta plus grande épreuve sera peut-être ton plus grand triomphe. » )

* *

  Un corps vierge n’est pas nécessaire
  lorsqu’il y a la flamme pure.

* *

 « Il y a des épreuves salissantes. Le privilège des âmes d’élite est de savoir tirer profit, même du mal. »





  La faute de celui qui viole retombe sur tous les hommes. C'est pourquoi, en tant qu'homme, je te demande pardon.

*

 Il arrive qu'un homme soit entrainé dans une spirale de pulsions - frustrations. Si dans cette tourmente une occasion se présente, il lui est humainement difficile de résister. D'autant que ces conditions l'exposent aux influences des esprits demeurés attachés à la matière.
« Les hommes et les femmes qui avaient joué de leur autorité sur moi sont devenus les proies des énergies négatives. » ).

 alors oui, on peut le plaindre, car chacun de ses actes l'enfonce désormais un peu plus dans les ténèbres, l'éloigne davantage de la Lumière.
( « ... car il est fatal qu'arrivent les scandales ; mais malheur à l'homme par qui le scandale arrive. » ).

 C'est pourquoi chère victime, je t'en prie, ne laisse pas la haine ronger ton cœur. Elle te détruirait (cf. "La haine"), et te lierait par delà la vie à ton agresseur (ce n'est certainement pas ce que tu souhaites).

 « Les pensées de haine créent en règle générale un lien fatal avec l'être haï, lien qui peut se prolonger, pour la souffrance de tous deux, sur plusieurs existences. »

*

 Accepte ces paroles d'amitié, ne repousse pas ma main. La haine fait souffrir, l'amour rend heureux. Non, tu n'es pas sali(e), c'est ton agresseur qui, en laissant ses instincts bestiaux le dominer, a renoncé à sa grandeur d’homme.





  « Il est des êtres qui doivent toucher du doigt les pires expériences pour avoir la force de modifier une tendance qui dure au fil de leurs incarnations. Vous ne pouvez que les plaindre, les confier à la sollicitude de leurs guides encore muets par sagesse, et les laisser aller leur chemin de vérité. Ce qui n’empêche pas la société les juger comme il convient avec toute la sévérité nécessaire.

 Amis, ces hommes sont nombreux en ces jours de violence. Mais la cause est le plus souvent une souffrance d’amour, un amour qui n’a jamais été donné ni reçu, un amour en jachère, un amour trahi, un amour rêvé et aboli.

 Amis, priez pour que l’amour pénètre en chacun et fasse son œuvre de régénération. »






Celui qui est éloigné de Dieu au point de faire le mal sans remords, un jour, dans cette vie ou dans une autre, éprouvera le besoin d’être aimé.
 Alors il s’ouvrira ; alors s’amorcera l’éveil. Nous nous indignons devant la violence, la cruauté ; mais sachons-le : nous sommes tous passés par le stade de faire le mal aveuglément.

 « L'Esprit, comme l'homme, a aussi son enfance. À leur origine, les Esprits n'ont qu'une existence instinctive et ont à peine conscience d'eux-mêmes et de leurs actes. »