Les relations
  humaines



 « Celui qui diffère de moi, loin de me léser, m'enrichit. »
Leur raison d'être
L'être humain
Notre vision de l'autre
Amertume, rancœur
Le racisme
La réussite en société
Le chef, l’égalité
Flatteries & mépris
Ingratitudes, injustices
La promiscuité
Les conflits
Face à la méchanceté
Comment en sortir
Développer sa force intérieure
Un nouveau regard
Envers soi aussi...
La bonne attitude
Mon ennemi, mon ami
Une main lave l'autre...
Pardonner ?
Ou à défaut, comprendre
L'amitié
Être à l'écoute


Il m'a fallu longtemps pour comprendre que je suis venu sur terre pour élever mon âme. Et plus encore pour réaliser que l’autre, celui qui me gène, est là pour m y aider.



« Unie à l'océan, la goutte d'eau demeure. »

*

___la raison d'être des relations humaines___

 « Avant notre incarnation ici-bas, nous ne venons pas tous des mêmes dimensions, et celles-ci sont plus ou moins lumineuses en fonction de notre niveau d’évolution spirituelle. C’est lui qui détermine la teinte de notre âme. Contrairement à ce que l’on peut penser, cela n’a rien a voir avec le fait d’être intelligent, gentil ou beau. Être gentil en apparence n’a jamais empêché personne d’avoir une âme sombre. Certains êtres viennent d’une dimension où les âmes sont noires, c'est-à-dire animées par des sentiments lourds, et qui, une fois sur Terre, vivent aux dépens des autres. On peut essayer de les aider, si elles le désirent et qu'on en a la force, sinon il vaut mieux les éviter et passer son chemin pour ne pas y laisser des plumes.

 Si sur Terre, nous sommes tous mélangés, c'est pour, en interaction avec les uns et les autres, essayer d'avancer et d'éclairer nos parties ombragées. Nous avons besoin les uns des autres pour évoluer, et il faut trouver dans la difficulté et dans la négativité de l’autre, la lumière qui nous aidera à avancer. »
__________

 « On voit souvent des Esprits inférieurs incarnés parmi des hommes avancés. C'est en vue de leur avancement que Dieu les a placés dans ce milieu éclairé, et parfois aussi, pour servir d'épreuve à ce même milieu. »
__________

 « C’est par la rencontre de l’autre que l’on s’enrichit. C’est ainsi qu’en profondeur on peut voir se transformer son cœur, se convertir son jugement et se créer un nouvel art de vivre et de penser. »
__________

 « Les gens ignorent le but fondamental des relations personnelles. Quand vous perdez de vue que vous êtes des âmes sacrées, engagées dans un voyage sacré, le but, la raison d’être des relations personnelles vous échappe. »
__________

 « C'est Dieu qui donne, au fur et à mesure, les cartes les plus importantes du jeu de l'existence : les rencontres. »
__________

 « Les relations personnelles sont sacrées, car elles fournissent la plus grande des occasions (en fait, la seule) de créer l'expérience de l'idée la plus élevée que vous vous faites du Soi. »
__________

 « Tu ne dois point rencontrer l’homme dans sa surface mais au septième étage de son âme et de son cœur et de son esprit. Sinon, à vous chercher dans vos mouvements les plus vulgaires, vous en venez à verser inutilement le sang. »
__________

 « Ce qui compte avant tout, ce sont les liens qui s'établissent entre les individus. Lorsque l'on pressent face à chaque âme l'impulsion spirituelle qui l'anime, le rapport avec autrui sera tout autre. Toute âme doit être pour nous une énigme sacrée. »
__________

 « Il faut consciemment reconnaitre et aimer Dieu en chaque personne. La personne n’est qu’une enveloppe, le masque au travers duquel Dieu se manifeste. »
__________

 « Il a la certitude absolue de ne pouvoir approcher Dieu qu'à travers l'amour pour les hommes. »





___l'être humain___

  « Toi l’homme, tu n’existes qu’à travers l’arbre qu’à travers les autres tu composes. »
__________

 « Vous êtes à la fois tout petits et grandioses. Vous êtes à la fois faibles et fragiles, et d'une force que vous ne soupçonnez pas. »
__________

 « Comment la goutte d’eau se connaîtrait-elle comme fleuve ? »
__________

 « L’homme est plus que ce qu’il semble être, il est capable d’offrir plus que ce qu’il parait posséder. Le disséquer, c’est l’amoindrir. Le juger, c’est s’en détacher. On y perd plus qu’on n’y pourrait gagner.

 « J’aimerais faire de toi un homme craignant Dieu et aimant ceux qui Le craignent. »
__________

 « L’être humain est le trait d’union entre les mondes spirituel et matériel. Il peut vivre en même temps sous les lois des deux mondes. Ses pensées, ses paroles et ses actes peuvent rayonner l’amour universel. Pourtant, son corps appartient au monde matériel. »
__________

 « Nous pensons toujours "Je suis moi", c'est-à-dire un homme, une femme, revêtus d'un statut social, réclamant des autres un certain type de considération, etc. C'est ce que j'appelle les détails au niveau du sol, les péripéties, et c'est là que prennent naissance tous les conflits. Bien sûr, ces détails ont leur importance, mais nous ne devons absolument pas nous cantonner à ce niveau. »
__________

 « Depuis que je connais Dieu, j'ai beaucoup changé. Avant, je n'étais qu'un petit bout de femme de rien du tout ; maintenant, je suis une créature unique, parmi des milliers et des milliers. »





___notre vision de l'autre___

  « On ne peut classer les êtres, ni par religion, ni par race, ni par pays, mais par tempérament. »

*

Il est certain qu'il ne peut y avoir de mots tout faits pour un peuple, quelque soit la façon dont se sont distingués certains d'entre eux.
__________

 « Vous êtes semblables à l’enfant qui, de n’avoir connu qu’une forme de jarre, la considère comme absolue et ne comprend point s’il change de demeure, pourquoi ici on déforme les jarres. Et ainsi quand tu vois forger dans l’empire voisin un homme autre que toi, et éprouvant et pensant et aimant et haïssant différemment, tu te demandes pourquoi ceux-là déforment l’homme. »
__________

 « Des maîtres éprouvés savent tout ce qu'ils doivent à l'habitude de voir en toutes choses le bon côté, et de réserver leur jugement.

 [...] Ce qui doit devenir progressivement une des caractéristiques de l'élève sur la voie de l'initiation, c'est sa prudence à former et à formuler ses jugements. »
__________

 « Les attitudes que j'avais critiquées chez les autres - et que j'avais trouvé inadmissibles - étaient presque toutes celles que j'avais adoptées ou craint de suivre. Je rejetais cette image que les gens reflétaient de mes propres faiblesses, et de mes défaillances potentielles. »
__________

 « Notre imagination amplifie et pervertit la réalité, enflamme nos sentiments. Lorsque nous sommes pris de désir ou de haine pour quelqu’un, nous le voyons sous un jour extrêmement attirant ou repoussant.
 Le contrôle de l’esprit permet de voir les choses telles qu’elles sont vraiment, et non au travers de nos fantasmes. »
__________

 « Nous ne regardons jamais avec un intellect libre de ses a priori, alors nous ne voyons que ce que nous projetons inconsciemment. »
__________

 « Vois chez toute personne autre chose que ce qu’elle te montre. Il y a davantage, bien davantage ! »
__________

 « L'esprit humain ne peut voir en même temps trois façades d'un immeuble, qui en possède pourtant quatre. Le danger vient quand l'esprit commence à prendre la partie pour le tout. »
__________

 « Ne sois pas une mouche sur la blessure de ton prochain, recherchant la plaie et négligeant le corps sain. Couvre la blessure de ton prochain et ne la révèle à quiconque. »
__________

 « Rien n'est plus facile que de porter un jugement hâtif sur les autres et leurs actes, et nous sommes tous coupables de ce travers. »

_____ À l'adresse de ceux qui cherchent _____
 « Vous serez contraints de vous juger selon vos propres lois, nous plaignons ceux qui ignorent la tolérance et la compassion. »
__________

 « Engagez tous vos efforts à trouver des aspects positifs dans l’autre. » [ la question est : avons-nous envie de les voir ? ]
__________

 « Ne sois le juge que de toi-même, a dit Jésus. Et pour ton prochain, sois très prudent ; mieux, juge-toi incompétent.

 Soyez charitables pour ceux qui ne le sont pas, c'est l'unique façon de leur faire voir par où ils pèchent, sans les froisser. »






___amertume, rancœur___

  « Vous critiquez trop souvent, vous jugez trop sévèrement et parfois injustement, et c'est une habitude néfaste. »

*

« (...) C’est une grande tâche qui exige plusieurs vies, car tu as tendance à formuler un jugement rapide, de dire qu’une chose est « mauvaise » ou « mal », ou « pas assez », plutôt que de bénir ce que tu ne choisis pas. »

*

 « Celui qui juge l’autre devra en répondre. »

*

 « Grand Esprit, aide-moi à ne jamais critiquer mon voisin avant d’avoir marché un kilomètre au moins dans ses mocassins. »

*

 « Avoir une attitude critique, méfiante, hostile à l'égard de notre entourage, réagir sans bienveillance, c'est jeter la semence d'innombrables contrariétés et soucis qui se présenteront un jour ou l'autre sur notre chemin. »

*

 « L’inquiétude et la haine – combinés à leurs sous-produits : l’impatience, l’anxiété, l’amertume, l’avarice, le manque de gentillesse, la tendance au jugement – attaquent le corps au niveau cellulaire. »
__________

  Alors comment faire lorsque l'on éprouve du ressentiment ?

Prendre conscience qu'il s'agit d'un sentiment négatif ; une
« empreinte invisible » qui « dégage comme une épaisse fumée ».

Et si nous tentons de le dissiper en le partageant autour de nous :

Alors ? alors il faut se reprendre aussitôt qu'une mauvaise pensée nous vient...
si besoin en se pinçant ! mais be pas la laisser s'installer sans rien faire.
_____ À l'adresse de ceux qui cherchent _____
 « L’univers de l’esprit proche de vous, est littéralement saturé d’émanations de pensées négatives. Bloquez donc en vous le moindre embryon de pensée mauvaise. »





___le racisme___

 Le poème suivant a été transmis en 1985 au médium Léo Rosenblum. Il est emprunté au merveilleux site de l'association Cyclamen :

Souvent noirs sont les blancs,
Et pas toujours blanc sont les noirs,
Mais tous, sont frères en Dieu.

Je me souviens, c'était dimanche,
Moi j'étais noir, elle était blanche,
Et nous nous sommes rencontrés.

Je souffrais de ma négritude,
Elle aussi de sa solitude,
Et nous nous sommes consolés.

Nous devions nous aimer davantage,
Plus soudés en voyant des visages,
Qui n'étaient que haines rentrées.
Des réflexions désobligeantes,
Pour moi le nègre, et son amante,
Combien nous fûmes humiliés !

"Comme elle est et vicieuse cette garce,
Pour s'accoupler à cette race,
De pauvres types déracinés."

Mon Dieu que les sentiments vrais et nobles,
Sont incompris, monde ignoble,
Combien nous avons dû payer.

Que de larmes et de souffrances,
Pour mon très court séjour en France,
Sur les bancs de la faculté.

Las des reproches et des sarcasmes,
Nous est venu l'idée fantasque,
Dans mon pays de retourner.

L'accueil chez moi ? Non pas meilleur,
C'était elle qui était de couleur,
Elle fut par tous rejetée.

Nous avons tenu bon...deux ans,
En supposant qu'avec le temps,
Reviendrait la tranquillité.

C'était compter sans la folie,
Qui naît soudain dans des pays,
Car le coup d'état a frappé.

Et quand advinrent les jours d'émeutes,
Ce peuple noir, tel une meute,
Nous a tous les deux massacrés.
Le crime ? C'était la mésalliance,
Enfreindre les lois, quelle insolence !
Pour cela nous étions condamnés.

Anomalie, honte du village
Je revois encore le visage,
Et le martyre de mon aimée.

Ce pauvre regard pathétique,
Ecrasé à grands coups de triques,
Et les cris vociférés.

Moi j'étais noir, elle était blanche,
On s'était connus un dimanche,
Mais je vous parle au passé.

On nous a recouverts de terre,
Car c'est vers Dieu...de tous...Le Père,
Que nos âmes s'en sont allées.

Là, parmi les champs et les fleurs,
Dans la beauté et le bonheur,
Ses anges nous ont consolés.

Au ciel, aucune différence,
De race, de peau, d'Afrique, de France,
C'est pour nous tous, l'égalité.

Faut-il mourir pour que comprennent,
Les hommes nourris par tant de haine,
Que le seul acte noble, c'est d'aimer ?

Pourquoi constater sur la terre,
Que luttes fratricides et misères,
Pour des vies si souvent écourtées ?

Nos âmes sont en paix en ce lieu,
Par la miséricorde de Dieu,
Réunis dans l'éternité.

Moi j'étais noir, elle était blanche,
On s'était connus un dimanche,
Et nos épreuves sont terminées.

*

Image flottante « Il y a quand même moins d'étrangers que de racistes en France. »




Image flottante  « Le moyen de plaire en société est de laisser chacun parler de soi. »

___la réussite en société___

Tous les messages nous exhortent à consacrer notre vie à élever notre âme,
à ne pas la gâcher en cherchant à briller en société ou à accumuler les biens.
Si vous avez une vie simple, effacée ou même ratée selon les critères de ce monde, laissez les difficultés vous porter, vous grandirez.

**

 « Réussir sa vie est avant tout une question de point de vue. Voyez donc ce petit épicier que les vieillards qu'il livre chaque semaine attendent comme le messie, car il éclaire leur solitude. »
__________

 « Ce qui compte pour ton âme, c’est uniquement ce que tu es pendant ce que tu fais, peu importe quoi.

 Renonce aux résultats, mais jamais, jamais à la passion. La passion est la voie. »
__________

 « Chacun revient (sur Terre) avec un but.
Le problème est que si ce but ne parait pas "grand" dans le monde de l'ego, la plupart d'entre nous avons tendance à l'ignorer puis à l'oublier. »
__________

 « La grandeur d'un être réside dans la qualité qu'il met à s'accomplir dans la place où il se trouve. »
__________

 « La perfection ne doit pas reculer devant la peine. Celui qui est appelé à être balayeur de rues doit balayer comme Michel-Ange peignait ou comme Beethoven composait, ou comme Shakespeare écrivait. Il doit balayer les rues si parfaitement que les hôtes des cieux et de la terre s’arrêteront pour dire : « Ici vécut un grand balayeur de rue qui fit bien son travail. »
__________

  Que ce ne soit pas la place qui vous change,
  mais vous qui changiez votre place.
__________

 « Un métier, quel qu’il soit, ne peut être assimilé à une besogne inférieure s’il est bien fait. Il n’y a ni haut ni bas métier, il n’y a que des valeurs.
 La grandeur d’un être réside dans la qualité qu’il met à s’accomplir dans la place où il se trouve. »
__________

- Je sens de plus en plus à quel point je ne suis pas pure.
  Comment aider les autres dans cet état ?

  TOUT EST PUR QUI EST A SA PLACE.
__________

 « Ce n'est pas la fonction qui honore l'homme, c'est l'homme qui honore la fonction. »
__________

 « Un Rabbi commence par refuser d'être Rabbi ; mais une fois qu'il l'est devenu, il le sera jusque dans son sommeil. »

__________

À qui serait tenté de prendre part à la critique des siens :

 « Tu n’as d’espoir que dans le sacrifice de la vanité de ton image. Tu diras : « Je pense comme eux », sans distinguer. Et l’on te méprisera.

 Excellente cette indignation qui te forcera de te refaire en ta maison [ qui t'oblige à prendre sur toi, à te dépasser ].

 Je renie celui qui renie sa femme, ou sa ville, ou son pays. Tu es mécontent d’eux ? Tu en fais partie. Tu es d’eux ce qui pèse vers le bien. Tu dois entraîner le reste. Non les juger de l’extérieur. »






___le chef, l’égalité___

  « Un chef n’est bon à rien si, entouré de toutes sortes de conseils, il agit contrairement à ce que lui dicte sa conscience. Il ne tardera pas à aller à la dérive comme un navire sans gouvernail s’il n’a pas, pour tenir bon et se guider, sa petite voix intérieure. »
__________

 « La contrainte, une fois absolue devient invisible.

 Si ton pouvoir tu le divises et le distribues entre tous, tu en retires la dissolution de ce pouvoir. Si chacun choisit l’emplacement du temple et apporte sa pierre là où il veut, alors tu trouves une plaine pierreuse au lieu d’un temple.

 L’arbre est hiérarchie, mais où vois-tu qu’une partie domine l’autre ?

 Certes est injuste la hiérarchie qui te brime et t’empêche de devenir. Cependant tu iras, à lutter contre cette injustice, de destruction d’architecture en destruction d’architecture jusqu’à la mare étale où les glaciers se seront confondus.

 Tu les souhaites semblables les uns aux autres, mais moi je les dirais égaux de pareillement servir l’empire et non de tant se ressembler. »

*

 « La plus grande injustice est de traiter également les choses inégales »

*

 « La fraternité n'a pas ici-bas de pire ennemi que l'égalité. »





___flatteries & mépris___

  « Soyez vrai, authentique, n’ayez plus peur du jugement d’autrui. Acceptez-vous tel que vous êtes et vous serez pleinement accepté.

 Peu importe le jugement des autres, les êtres sont si divers et si contradictoires. Qu’importe ce qu’ils éprouvent à notre égard. Qu’importe la renommée, la reconnaissance sociale.

 Si notre attitude est juste, tout cela n’a aucune importance. Faites au mieux, aucun échec ne pourra perturber votre sérénité intérieure. »
__________

 « Il y a un abîme entre l'honnête homme devant les hommes, et l'honnête homme devant Dieu. »
__________

 « Respecte l'opinion des autres, mais n'écoute que toi-même. »
[ dès lors qu'une basse raison ne nous entraine pas ]
__________

 « Les humiliations de ce monde ne peuvent réduire tes valeurs intérieures. Mais ni les louanges ni la gloire ne peuvent les améliorer non plus. »





___ingratitudes, injustices___

  « Ne cherche point à ce que l’on comprenne tes actes. Mes capitaines, dans le désert – loyaux dans le combat et généreux de soi – voilà s’ils sont rappelés dans la capitale, qui passent en second dans les banquets et piétinent dans les antichambres. « Amère destinée, disent-ils, de celui qui n’est pas jugé… » À qui je réponds : « Amère destinée de celui-là qui est compris et qui est porté en triomphe et remercié et honoré et enrichi. Il se gonfle bientôt et troque ses nuits d’étoiles contre des marchandises. Or il était plus riche que les autres, et plus noble et plus merveilleux.

 Pourquoi celui-là qui régnait dans sa solitude se soumet-il à l’opinion des sédentaires ? Le vieux charpentier trouve dans le poli de sa planche la récompense de son travail. Et s’il souffre d’être oublié c’est qu’il n’est point assez pur.

 Ces poissons bleus aux longues étoffes, si tu les étends sur le rivage, il est injuste qu’ils soient laids. Mais la faute vient de toi : ils étaient faits pour le rayonnement sous-marin. Ils étaient beaux là où cesse le rivage. Et les capitaines des sables aussi sont beaux là seulement où meurt le charroi des villes, l’offre des marchands et la vanité. »
__________

 « Toute ma vie j’ai été habitué à ce que les autres se trompent sur mon compte. Je me suis fait une règle de ne jamais intervenir pour corriger ce genre d’erreur, à moins que ne l’exige la cause que je défends.

 Laissez donc ceux qui en ont envie, dénoncer l’imposteur qu’ils croient voir en moi. Je dois avouer que je me réjouis vivement à l’idée d’être ainsi blackbouler de mon piédestal. »
__________

 « Ne crains pas d'être jugée, critiquée, désaimée peut-être. Ne crains que ton propre jugement, ta conscience. »
__________

 « Le sage s'interroge lui-même, le sot interroge les autres. »
__________

 « Celui-là ne sera point payé par un mot tendre, mais il ne sera pas non plus frustré par l’injure. Il ne s’agit point d’entreprise comptable où un mot tendre ajoute et une injure retranche.
 Celui qui est revenu du désert, les décorations ne le peuvent payer, pour la même raison que les ingratitudes ne le peuvent frustrer. Car où vois-tu qu’il s’agit d’acquérir et de posséder quand il ne s’agit que de devenir, d’être enfin, et de mourir dans la plénitude de sa substance ? Dis-toi que la récompense d'abord c’est la mort qui largue enfin le navire. Heureux celui qui est lourd de trésors ! »






___la promiscuité___

_____ Arnaud Desjardins _____
  « Toute relation, tout ce qui vous fait sentir la dualité, est une occasion pour grandir. »
__________

 « Celui qui supporte les créatures lui créant des difficultés va de l’avant, et parfois même entraîne les autres avec lui. »
__________

 « Ce corps n'est qu'une fraction de ce que nous sommes vraiment. Se reconnecter à cette autre partie de nous, donne une confiance en soi formidable. La vie ici-bas prend un tout autre relief et ressemble à un théâtre qu'il faut jouer correctement, sincèrement, du mieux qu'on le peut. Ce qui importe, ce n'est pas d'être en haut de l'affiche ou sur le devant de la scène, c'est d'évoluer et d'avancer au milieu des autres.

 Une des difficultés de notre passage ici-bas est que nous sommes tous mélangés. Avant de nous incarner, nous étions dans une dimension correspondant à notre fréquence spirituelle et à ceux dont nous recherchions la compagnie. Nous devons cependant tous cohabiter sur la même planète, côtoyer même ceux qui nous font du mal, se frayer un chemin au milieu de fréquences de toutes natures. »
__________

 « Les gens projettent des vibrations, il y a dans l’invisible une sorte de mariage des fluides. Aussi recherche la compagnie de ceux qui peuvent ensemble se réjouir de choses saines. Garde-toi des mauvaises atmosphères. »
__________

 « Mieux vaut de l'herbe pour nourriture là où règne l'amour, qu'un bœuf gras où règne la haine. »
__________

 « Certaines pensées sont empoisonnées. Les aigreurs des autres sont autant de nuages dans ton ciel. »
__________

 « Sans le savoir, vous pourriez assumer les appréhensions de quelqu’un autre, comme une éponge absorbe l’eau. Une nature généreuse attire des gens désireux de déverser leurs problèmes sur elle. Ils se sentent ainsi soulagés d’un poids après avoir parlé de leurs soucis. En revanche cela vous épuise, aussi il vous faut alors purifier votre champ énergétique : évitez les lieux où les gens absorbent de l’alcool et d’autres drogues. Ces environnements attirent les personnes décédées rattachées à la terre. Évitez les endroits aux mentalités imbues de leur ego, ainsi que les groupes ayant une moralité douteuse. »
__________

 « Prends garde à ceux qui croient tout savoir. Fuis leur présence. »
__________

 « Faites-vous une protection de lumière. Chaque fois que vous parlez à une personne imbue de son ego, exigez en permanence la vérité ; ne vous permettez pas de voir les peurs de cette personne comme réelles. Écoutez avec bienveillance, comme si elle vous décrivait un film qui lui a fait terriblement peur. Ayez la compassion face à ses émotions, tout en sachant que l’origine de sa peur est irréelle.

 Si vous vous sentez épuisé ou irritable, il se peut que vous soyez imprégné d’obscurité. Vous vous êtes probablement identifié aux peurs et aux soucis de quelqu’un, et vous vous êtes ainsi imprégné de ses énergies sombres en devenant un avec lui par le biais de votre empathie. Un simple appel à Dieu dans un endroit tranquille réglera cet effet d’absence d’amour. »






___les conflits___

  « Commencer une querelle, c'est ouvrir une digue. »

*

_____ Raymond Bernard _____
 « Ce qui suscite un conflit c’est rarement l’idée elle-même, mais la terminologie différente employée. »
__________

 « Lorsque quelqu'un te met en colère, sache que c'est ton jugement qui te met en colère. »
__________

 « Je n’ai qu’un souhait : fais que je ne me serve pas de ma raison contre la vérité. »
__________

 « La plupart des gens entendent des insultes là où une simple observation a été faite, si cette observation a trait à une chose qu’ils ne veulent pas assumer. »
__________

 « Ce renard épouvanté qui te mord aux doigts quand tu le nourris, vas-tu lui en vouloir d’être enfermé dans sa terreur et dans sa haine ? Envisages-tu comme affront tel geste ou telle parole quand il te suffit d’oublier les paroles et le sens vain qu’elles charrient pour retrouver Dieu à travers ? »
__________

 Ne prenez pas toujours parti pour vous-même ; comment ne vous fatiguez-vous pas d’être votre éternel défenseur ? »
__________

Ceux dont les travers nous heurtent :
  . soit on les aide (si on le peut)
  . soit on les évite (si on ne peut les aider)
  . soit on les supporte (si on ne peut ni les aider ni les éviter)

* *

 « Vous ne pourrez tuer la haine que par l’amour, détruire l’injustice par la justice, l’égoïsme par l’altruisme, la violence, par la douceur. »
__________

 « Le silence est une méditation ébauchée : lorsque vous évitez de répondre, vous avez le temps de rentrer en vous-même. Le silence peut-être le roc contre lequel les vagues se brisent en vain… rappelez-vous le silence de Jésus devant ceux qui prétendaient le juger.
 Installez le silence comme une base d'amour. Remplacez la riposte ou la parole inconsidérée par une prière.
 Évidemment, il est des cas où vous n’avez pas le droit de vous taire, mais gardez le silence lorsque les paroles mauvaises de la méchanceté humaine vous mettent personnellement mis en cause, lorsque vous vient la colère, lorsqu’il s’agit de défendre votre amour-propre ou votre orgueil.

 Apprenez à vous faire du silence une cuirasse contre le mal, une arme pour le bien. »
__________

 « Dans chaque interaction avec une autre personne, faites appel à l’AMOUR qui est en elle [ son lien indéfectible avec le Ciel ]. C’est là votre travail. La tendresse à l’égard d’un frère vous inondera telle une résonance dans laquelle aucune obscurité ne peut pénétrer. Car aucune obscurité ne peut résider au sein de la joie. Il suffit du faisceau lumineux irradiant de votre cœur dans le sien pour avertir votre frère de sa sainteté en dormance.

 N’ayez pas recours à des mots, mais à un sourire. Ne cherchez pas l’action, mais plutôt une pensée. À cette minute, vous êtes capable désormais de guérir votre frère de tout ce qui peut l’effrayer ! Vous avez toute la compétence pour effacer tous les mauvais sentiments qui accaparent le cœur des autres ! Utilisez ce pouvoir ! N’ayez pas peur de vous emplir
d'amour pour quelqu’un d’autre. Ouvrez grand votre cœur et enveloppez chaque être d’un regard aimant, exactement comme les anges qui veillent sur chacun de vous. Car notre travail et le vôtre ne font qu’un. »
__________

 « Il vaut mieux être celui qui a subi que celui qui a frappé. »

*

 « Mieux vaut encore subir l'injure que la commettre. »
__________

 - Les relations ne sont pas faciles.

 - Il n’y a qu’une seule voie : DONNER. Et non recevoir.
  C’est de LUI seul que tu peux recevoir.
  Aussi longtemps que tu ressens un manque,
  c’est que tu veux recevoir.
  Tout t’est donné, si tu ne quittes pas le chemin. »
__________

 « La voie de l’amour peut provoquer des souffrances continuelles et m’obliger à cultiver une patience infinie. »
__________

 « En cas de conflit, dialoguez, dialoguez, dialoguez, des solutions se présenteront à vous.

 (...) En cas de problème ne soyez pas passif, cherchez une solution. »

_____ Raymond Bernard _____
 « Ne cherche pas à être compris, cherche à comprendre. »
__________

 « Les anges nous rappellent que chaque sentiment négatif que nous portons à l’égard d’un autre a un effet boomerang. La colère que nous envoyons agit comme un rayon pointé sur un miroir qui revient instantanément nous frapper. »
__________

 « En luttant contre l’ennemi extérieur, on néglige l’ennemi intérieur.

 Un conflit, réglé selon les principes de la non-violence, ne laisse aucune rancœur entre les ennemis et en fait des amis. »

**

  Image flottanteExpérience personnelle

 « Si vous élevez votre cœur très haut, les ténèbres ne peuvent rien contre vous.
 « Ne corrige pas le mauvais, mais augmente le bon, il absorbera le mauvais autour de lui.
 « Il y a du bon dans chacun. Loue ! Loue en chacun ce qui est louable.
 « La vraie louange construit. Tu verras des miracles.
 Mais n’embellis jamais et ne mens pas, même avec de bonnes intentions. »






___face à la méchanceté___

Quand quelqu'un a un comportement mauvais ou agressif, c'est soit qu'il souffre, soit que son esprit n'a pas véritablement conscience du mal qu'il fait.

*

 « Plaignez de tout votre cœur les êtres méchants, ce sont des êtres "non réalisés".
 La terre entière est peuplée de ces infortunés qui sans pudeur montrent la lèpre de leur vie intérieure, ne les jugez pas, ce sont des malheureux.

 (...) En l'univers, il ne faut rien séparer, rien condamner, car tout est solidaire, même ce qui semble le plus éloigné de Dieu. Les parcelles d'évolutions qui progressent hors de l'orbite divine ne sont en réalité qu'à leur stade embryonnaire.
 Peut-on demander à l'embryon humain de tendre les bras à la mère ?
 Il faut attendre.  »

*

 « Derrière la dureté se cache un cœur qui souffre, qui préfère s’emprisonner dans sa solitude. Ceux qui s’enferment dans cette armure-là en veulent à la terre entière. Et finissent par maudire l’armure elle-même.

 Le repli sur soi est un réflexe instinctif. C’est un moyen commode de résister aux agressions, mais qui conduit souvent à s’apitoyer sur son sort. »
__________

 En tant qu'êtres humains, nous devons agir et non réagir. Heurtés par un mot malveillant, nous sommes capables d'absorber, de nous maîtriser, et mettre à profit ce moment pour préparer une réponse faite de douceur, et d'humour.

 Si l'on y parvient, cette victoire sur nous-même se ressent « à l’extérieur ». L’atmosphère devient plus légère, et tout s'apaise.
__________

 « Si quelqu'un nous regarde comme son ennemi, nous en sommes les premiers responsables. »
__________

L'ange : Il est pensé du mal de toi.
Lili :   Ai-je fait du tort à quelqu’un ?
L'ange : Ce n’est possible qu’ainsi.

*

 « Regarde-toi sans cesse, aie continuellement un miroir devant ton âme. »
__________

 « Je domine de trop loin ce renard qui souffre du piège pour ne pas entendre à travers les cris de désordre son simple désespoir. »
__________

 « On ne comprend le mal que dans la mesure on lui échappe ; on ne peut pas le faire et le comprendre au même niveau. »
__________

 « La méchanceté vient de l’ignorance. »
__________

 « Quand je vois un homme tomber dans l’erreur ou le vice, je me dis que cela m’est aussi arrivé, il n’y a pas si longtemps. »

Lorsque nous sommes choqués par un acte mauvais, nous le jugeons sévèrement car nous pensons être incapables de faire une telle chose. Il faudrait alors se rappeler que notre âme étant en constante évolution, nous avons forcément traversé cette expérience par le passé.

*

 « Ne vous empressez pas de juger les autres. Évitez les jugements, car ce qui est "mal" pour un autre aujourd'hui, c’est ce qui était "bien" pour vous hier. Ses erreurs sont vos propres gestes passés, à présent corrigés. Ses choix sont aussi blessants et nuisibles, aussi égoïstes et impardonnables que l’ont été bon nombre des vôtres. Lorsque vous ne pouvez pas imaginer comment une autre personne a pu "faire telle chose", vous avez oublié d’où vous venez.

 « Vous êtes, tous, dans le processus du devenir, vous êtes tous en train de traverser l’expérience de l’évolution. »






___comment en sortir___

Il faut élever sa pensée.
Les ondes haineuses ne peuvent nous atteindre que si notre vibration est à leur niveau.

*

  « Quand tu reçois douloureusement ce que quelqu’un d’autre a dit ou fait, la première chose est d’avouer à toi et à l’autre, honnêtement et précisément, comment tu te sens. Trop souvent vous craignez de le faire car vous craignez que cela "noircisse" votre image. »
__________

 Le Gastiner Rabbe avait pour règle de ne jamais exprimer son déplaisir le jour même où quelqu’un l’avait contrarié. Le lendemain, il disait à l’homme : « Tu m’as peiné hier. »
__________

 « Sœur Sarah avait la sagesse, lorsque je commençais à m'emballer, de ne jamais me contredire. Plus tard, quand elle me voyait plus en possession de moi, elle reprenait le sujet avec un sourire : « Emmanuelle, ne penses-tu pas que ton projet demande à être discuté ? »
__________

 « Ne pensez ou ne parlez jamais à un adversaire ou présumé ennemi sans l’envelopper d'abord dans la lumière. Barricadez-vous dans la lumière. »

**

 « Une réponse douce calme la fureur. »

 « Un homme violent excite les querelles, mais celui qui est lent à la colère apaise les disputes. »
__________

 « Il faut détourner son adversaire de l’erreur avec patience et bonté. Cette œuvre de patience signifie qu’on fait retomber sur soi-même toutes les souffrances nécessaires. Ainsi la vérité doit se faire connaître non par les souffrances que l’on inflige aux autres, mais par celles que l’on s’impose. »
__________

  « Pour obtenir un résultat décisif il ne suffit pas de convaincre la raison ; il faut également toucher le cœur. »

_____ À l'adresse de ceux qui cherchent _____
 « Là où règne la peur prospère le tyran. »

*

 « Dans les situations où l’on abuse de toi, tu feras cesser l’abus. Ce sera bon pour toi et pour celui qui abuse. Car c’est faire du tort à la personne qui abuse que de lui permettre de continuer. Il ne faut pas laisser prospérer les despotes : il faut stopper leur despotisme. L’amour de Soi et l’amour du despote [ pour son propre avancement ] l’exigent. »

Lorsque l'on est engagé sur une mauvaise pente, il est difficile de s'en rendre compte car tout semble nous réussir. De plus, il n'y a pas à forcer, il suffit de prendre à tout moment le chemin le plus facile.
__________

 « Force-les de bâtir ensemble une tour et tu les échangeras en frères. Mais si tu veux qu’ils se haïssent, jette-leur du grain.

 Une civilisation repose sur ce qui est exigé des hommes, non sur ce qui leur est fourni.

 Quand la moisissure prend dans le blé, cherche-la en dehors du blé, change-le de grenier. Lorsque les hommes se haïssent, n’écoute point l’exposé des raisons qu’ils ont de se haïr, ils en ont tout autant de s’aimer.

 Je ne pourrai point les guérir par l’exercice de ma justice. Elle ne pourrait que les durcir dans leurs raisons, en fondant la rancune de ceux auxquels je donnerais tort et la morgue de ceux auxquels je donnerais raison.

 Apprends à écouter non le vent de paroles ni les raisonnements qui leur permettent de se tromper. Apprends à regarder plus loin. Si chaque pierre est à sa place et sert le temple, alors seul compte le silence né d’elles. Et qui entend que l’on parle de pierres ? »
__________

 « Efforcez-vous de vaincre l’adversaire par l’amour. Cette loi est plus efficace que la violence. Je peux me mettre en colère, mais j’ai presque toujours réussi à me dominer. Je peux me laisser surprendre, mais j’essaie de rester fidèle aux exigences de ces combats intérieurs. Plus je m’y consacre, plus j’ai de joie à vivre. C’est bien la preuve que cette loi est conforme au plan de l’univers. »
__________

 - Peut-on mettre un terme à l’animosité que certains éprouvent à notre égard ?
 « Oui, en leur rendant le bien pour le mal, ils finissent par comprendre leurs torts ; du reste, si l’on sait se mettre au-dessus de leurs machinations, ils cessent en voyant qu’ils n’y gagnent rien. »
__________

 « Rendez le bien pour le mal, dépassez le stade des instincts. »
__________

 « Il y a toujours un traître parmi les douze. C’est le plus malheureux.
 - Puis-je quelque chose contre les Judas, ou dois-je les laisser faire ?

 - Entretiens le feu ! Garde-le ! Ne t’occupe de rien d’autre !
 Si vous élevez votre cœur très haut, les ténèbres ne peuvent rien contre vous. »
__________

 « Lorsque l’on est dans une situation délicate qui ne dépend pas de nous, il faut demander à son ange gardien d’aller voir les anges gardiens des personnes capables de résoudre le problème pour qu’ils leur soufflent une solution. »





On y recourt pas volontiers, mais avoir la force de reconnaitre ses erreurs ou ses maladresses résout bien des conflits.

**

___développer sa force intérieure___

  « Agir sur le monde nécessite en premier lieu d’agir sur soi et d’établir la paix en soi. »
__________

 « En travaillant sur nous-mêmes, la situation changera d'elle-même. »
__________

 « En se changeant lui-même, l'homme peut changer le monde qui l’entoure et qui pèse sur son destin.

 Il faut œuvrer d'abord sur le moi individuel en l’isolant du reste. Tout hassid consacrait une heure par jour au recueillement dans la solitude, loin du monde. »
__________

 « Pour briser le cercle de la violence, un seul moyen : sevrer l'adversaire de son erreur par la sympathie, la compréhension, la patience. Et la patience implique la souffrance personnelle. »
__________

 « Accueille en toi le mal et transforme-le en bien. »
__________

 « Celui qui désire développer sa force ne doit pas craindre la résistance ; il doit rencontrer le vent des opinions contraires et rester en contact avec ce qui ne convient pas à ses goûts et même s'harmoniser avec ce qui parait hostile, car c'est réellement son ami, puisqu'il y trouve un apport de force. Il doit apprendre à supporter la calomnie, l'animosité, l'envie et l'opposition.
 Plus les éléments animaux de la constitution humaine sont stimulés, plus la bataille sera chaude, et plus forte deviendra la raison de l'homme s'il résiste avec succès. »
__________

 « Il n’y a ni victimes ni méchants dans le monde. Accepter la responsabilité du monde permet d’accéder au pouvoir d’en changer une partie. Tant que tu entretiens l’idée qu’il y a quelque chose ou quelqu’un d’autre, à l’extérieur, qui te « fait ça », tu cèdes ton pouvoir d’y changer quoi que ce soit. »





___un nouveau regard___

  « De la montagne que je gravis, je vois condition là où ils voient litige. »
__________

 « Selon le point de vue adopté, les évènements ne vous apporteront que contraintes et conflits ou au contraire l’occasion de renforcer votre patience et votre force intérieure.

 D’un point de vue social, lorsqu’une personne vous cause du tort, il est recommandé de réagir. Du point de vue du pratiquant qui souhaite transformer son esprit, il est toujours préférable de laisser la victoire à l’autre. »
__________

 « Je te déconseille la polémique, elle ne mène à rien. Et ceux qui refusent tes vérités au nom de leur propre évidence, dis-toi qu’au nom de ta propre évidence, si tu polémiques contre eux, tu refuses leur vérité. Accepte-les. Prends-les par la main et guide-les. Dis-leur :
 « Vous avez raison, gravissons cependant la montagne. »

 Car ils ont raison. Mais mène-les plus haut sur leur montagne.

 Si je choisis la montagne qui me départage les hommes selon leur droit aux provisions, ma justice sera autre d’une autre montagne qui autrement départagerait les hommes. Il n’est point une justice, mais un nombre infini. Je trouverai toujours une échelle de qualité discutable qui me démontrera mon erreur selon une autre. Donc peu me trouble que l’on me démontre que mes décisions sont injustes.

 Selon la montagne choisie, tes bagnards deviendront tes saints. »
__________

 « Il y a une façon d’être heureux dans les relations personnelles : c’est de les utiliser dans le but pour lequel elles existent et non dans celui que tu as conçu.

 Les relations personnelles constituent un défi constant ; elles t’appellent constamment à créer, à exprimer et à vivre des visions plus grandes de toi-même, des versions de plus en plus magnifiques de toi-même. Nulle part ailleurs tu ne le feras de façon plus immédiate, avec plus d’impact.

 En fait, ce n’est que par ta relation avec les autres gens, endroits ou évènement que tu pourras exister dans l’univers. Rappelle-toi : en l’absence de tout le reste tu n’existes pas. Tu n’es ce que tu es qu’en relation avec un autre.

 Lorsque tu auras clairement compris cela, lorsque tu l’auras profondément saisi, tu te sentiras intuitivement reconnaissant envers chacune de tes expériences, toutes les rencontres et surtout les relations personnelles, car tu les trouveras constructives au sens le plus élevé. Tu verras qu’elles servent (que tu le veuilles ou non) à construire Qui Tu Es Vraiment [ un esprit avant d'être un corps ]. »

*

 « Que dit ta conscience ? Tu dois devenir celui que tu es. »

_____ À l'adresse de ceux qui cherchent _____
 « En chaque groupe se trouve l’élément perturbateur. Il s’agit de le comprendre. »
__________

 Le Kotzker Rebbe disait : « Ne haïssez pas l’homme qui vous a fait du tort. Il vous a offensé par ce qui est mauvais en lui, mais peut-être que ce qu’il porte de bon est-il plus grand que ce que vous portez de bon vous-même. »
__________

 « Oh ! si tous les hommes pouvaient voir ce qui est en eux ! Ils ne pourraient plus se haïr, ils ne pourraient plus avoir peur les uns des autres ! Il n’y a pas de mauvaises personnes ! Ils se font du mal parce qu’ils croient que les autres leur veulent du mal et ils se défendent avant même d’avoir été attaqués, par peur. Ils donnent ainsi aux autres une bonne raison de penser qu’ils sont animés de mauvaises intentions. Si on pouvait les convaincre qu’ils n’agissent ainsi que par peur réciproque, et non par méchanceté, ils seraient rassurés et pourraient se serrer la main. »
__________

 « Il me faudrait abriter tous les hommes avec leurs bagages. Je suis las d’étrangler, de peur qu’ils ne ruinent mon œuvre, ceux que je ne sais point couvrir. Sachant qu’ils menacent les autres et les discutables bienfaits de ma vérité provisoire, mais les sachant nobles aussi et porteurs aussi de vérité.

 La paix je ne l’impose point. Je fonde mon ennemi et sa rancune si je me borne à le soumettre. Il n’est grand que de convertir, et convertir c’est recevoir.

 Bâtir la paix c’est bâtir l’étable assez grande pour que le troupeau entier s’y endorme. C’est bâtir le palais assez vaste pour y accueillir tous les hommes sans les amputer. Et celui-là timide et tendre, et l’autre ardent à vivre, et l’autre peut-être bossu, chétif et malvenu. Tous dans leur diversité émeuvent le cœur et servent la gloire de Dieu. Certes rien n’est évident, mais il serait trop facile de faire la paix s’ils étaient déjà semblables. »
__________

 « On vous a aimé dans votre enfance. Mais peut-être vous a-t-on mal aimé. Vous donnant des autres une idée fausse, vous les présentant comme des rivaux. Peut-être vous a-t-on conduit, parce que l'on vous donné une énergie psychique négative, à devenir vous aussi un émetteur d'énergie psychique négative. »
__________

 « Dans une relation tu n’as aucune obligation, tu n’as que des occasions.

 Mais quand elle te fait mal, ne t’en écarte pas ! Attache-toi à déterminer ce qu’elle veut t’apprendre. »
__________

 « La plupart des gens entrent dans une relation en ayant à l’esprit ce qu’ils peuvent en tirer, plutôt que ce qu’ils peuvent y apporter. »
__________

 « Je suis un peu fatigué de vous regarder. Toutes vos combinaisons d’araignées enragées à vous damer le pion les uns les autres sont lassantes. »





___envers soi aussi...___

 « Il est extrêmement important de prendre le temps de passer en revue nos pensées, nos sentiments. Une récapitulation régulière de ce que nous vivons contribue à notre évolution consciente.

 » (...) Rappelons-nous que nos attitudes contribuent de manière très puissante à la qualité de notre vie. Ce mélange de pensées et de sentiments opère comme un aimant dans le plan spirituel. »

Image flottante  La méditation





___la bonne attitude___

  « Je cherche à être en accord non avec mes précédentes déclarations mais avec la vérité telle qu’elle se présente à moi à un moment donné. Cette attitude m’a permis d’évoluer de vérité en vérité, et d’épargner à ma mémoire des efforts inutiles.

 On ne trace pas sa vie comme une ligne droite. Elle est faite de devoirs, très souvent contradictoires. Une multitude de forces pèsent sur notre vie. La navigation serait plus aisée si, à partir d’un seul principe générateur, on pouvait déduire automatiquement toutes les décisions à prendre.

 Mon exigence pour la Vérité m’a enseigné la beauté du compromis. »
__________

 « Il faut apprendre à réprimer toute impression de déplaisir. »
__________

 « Une introspection rigoureuse libèrera graduellement de tout vestige de colère, mauvaise volonté, rancune, injustice, bref, de tout ce que l'on poursuit en autrui. »
__________

 « Lorsque vous vous plaignez d’être les victimes du mauvais traitement de votre prochain, il vous faudrait, avant d’accuser autrui, remonter à la source de vos agissements ; c’est alors qu’avec étonnement vous découvrirez que vous êtes l’auteur de vos déboires. »
__________

 « Il est bon de confesser ses erreurs. Comme un bon coup de balai laisse les lieux plus propres, il est nécessaire de revenir sur ses pas à la suite d’une erreur d’orientation.

 De même qu’un homme ne peut se voir de dos, il n’a pas conscience de ses propres égarements.

 J’avoue m’être souvent trompé dans mes estimations et mes jugements... Pourtant, chaque fois parce que j’ai accepté de revenir sur mes pas, aucun dommage irréparable n’a été causé. Au contraire, la vérité en est ressortie plus éclatante que jamais.

 « Si des esprits divers conçoivent des vérités aussi diverses, c’est que l’évolution n’est pas la même chez tous. Si tant de mensonges déferlent sur notre monde, c’est que chacun revendique les droits d’une conscience éclairée, sans s’être soumis à la moindre discipline. Or pour découvrir la Vérité, il faut avoir une très grande humilité. Pour pénétrer au cœur de cet océan qu’est la Vérité, il faut se résoudre à n’être plus rien. »
__________

 « Lorsqu’une personne dit quelque chose de positif, approuvez-la. Si elle fait une bonne action, félicitez-la. N’hésitez pas à la louer en son absence, et réjouissez vous des louanges qui lui sont faites. »
__________

 « Aller vers l’autre, communiquer avec lui, aider sans assister. »
__________

 « Viendra l’heure, Seigneur, où tu auras pitié de mon déchirement dont je n’ai rien refusé. Car je brigue la sérénité qui rayonne sur les litiges absorbés et non une paix faite moitié d’amour moitié de haine.

 La paix à laquelle j’aspire se gagne à travers la souffrance. J’accepte la cruauté des nuits blanches car je suis en marche vers Toi. Je suis arbre lent mais je suis arbre. »
__________

 « Nous devons nous efforcer d’aller vers ceux qui ont des vibrations différentes des nôtres. Il est normal d’être attiré par quelqu'un qui a les mêmes vibrations que soi, mais ce n’est pas la bonne conduite. Nous devons au contraire aller vers les gens dont les vibrations sont opposées aux nôtres… Il est important de les aider. »
__________

 « D’ennemi concilié en ennemi concilié – mais d’ennemi nouveau en ennemi nouveau – je m’achemine, au long de la pente que je gravis, vers le calme de Dieu ; sachant qu’il n’est point, pour le navire, de se faire indulgent aux assauts de la mer, ni pour la mer de se faire douce au navire, car, des premiers, ils sombreront, et des seconds, ils s’abâtardiront en bateaux plats pour lessiveuses de linge. »
__________

 « Si quelqu’un vous doit de l’argent et qu’il ne lui soit pas possible de vous payer, évitez de passer devant lui. »

**

La bienveillance que nous accordons à nos erreurs et nos dérives n'a d'égal que notre intransigeance à l'égard des travers que nous déplorons chez les autres.

 « Je peux dire en toute vérité que je suis lent à voir les défauts de mes semblables. Ayant mes propres défauts j’ai besoin de la charité des autres. J’ai appris à ne juger personne avec sévérité et à faire la part des choses pour les défauts qu’il m’arrive de remarquer. »

Qui a conscience de ses faiblesses est charitable envers celles des autres,
mais qui ne s'en reconnait aucune est implacable.
__________

 « Ceux qui t’entourent ne peuvent s’empêcher de se conduire comme ils le font. Tu préfères les juger, mais en les jugeant, tu n’obtiendras d’eux que le pire. Ton défi est d’accepter les gens comme ils sont. »
__________

 « Celui-là qui aime tous les hommes à travers Dieu, aime infiniment plus chacun des hommes que celui qui n’en aime qu’un seul et étend simplement à son complice le champ misérable de sa personne. »
__________

 « Aime Dieu en chaque être. »
__________

 « Aie confiance en l'homme et cherche en lui l'enfant de Dieu. »





___mon ennemi, mon ami___

  « Il n’est point à distinguer ce qui te ravage de ce qui te fonde, car c’est le même vent qui sculpte les dunes et les efface, le même flot qui sculpte la falaise et l’éboule, la même contrainte qui te sculpte l’âme ou l’abrutit.

 Ton ennemi t’oblige à te construire. Sans ennemi tu n’as ni forme ni mesure.

 Il n’est point d’ennemi dans le monde. L’ennemi te limite, donc te donne ta forme et te fonde.

 Certes l’ennemi qui te fonde, en même temps te limite. Mais supprime l’ennemi et tu ne peux même pas naître.

 Je n’ai point d’ennemis. Dans l’ennemi je considère l’ami. Et il le devient. »
__________

 « Toute personne qui nous amène à développer de la patience doit être considérée comme un ami. »
__________

 « Celui qui désire développer sa force ne doit pas craindre la résistance ; il doit rencontrer le vent des opinions contraires et rester en contact avec ce qui ne convient pas à ses goûts, et même s'harmoniser avec ce qui lui est hostile, car c'est réellement son ami, puisqu'il y trouve un apport de force. Il doit apprendre à supporter la calomnie, l'animosité, l'envie et l'opposition.

 Celui-là seul qui peut créer dans sa sphère mentale les conditions requises par son esprit est indépendant de toutes les conditions extérieures, et libre.

 Le véritable ascète est celui qui vit dans le monde, entouré par ses tentations ; celui dans lequel les éléments animaux sont toujours actifs, mais qui les maîtrise par le pouvoir de sa volonté. »
__________

 « Si antipathiques que soient les personnes avec lesquelles nous entretenons des relations, ces personnes sont sans doute celles dont nous avions le plus besoin. Ceux qui en apparence ne nous conviennent pas du tout peuvent souvent se révéler nos plus grands maîtres. »
__________

 « Celui qui exprime sa souffrance à travers des actes violents, des paroles blessantes est un bien précieux. Nous devons le considérer comme un trésor. De même ceux qui se comportent de façon égoïste. Ils nous apprennent à nous dépasser, à comprendre. Ils sont nos maîtres sur le chemin.
__________

 « Chaque relation personnelle, entretiens-là comme une chose extraordinaire, comme une occasion de donner forme à Qui Tu Choisis d’Être à présent. »
__________

 « Lorsque vous vous engagez sur la Voie, vos ennemis ont une place prépondérante. Ils représentent une occasion, une chance uniques de progresser en vous aidant à développer patience et tolérance.

 Un instructeur peut nous donner une idée théorique de la patience, mais seul l’ennemi nous donne l’occasion de l’exercer. Nous ne passons véritablement à la pratique qu’à son contact. »
__________

 « Un ennemi est lui aussi un outil du Ciel. Nous sommes tous des outils, les uns pour les autres. »
[ message d'un homme décédé des suites des agissements d'un "ami" ]
__________

 « Celle-là dans sa déloyauté et ses écarts, sollicitait plus de moi et m’obligeant à vivre dans le silence qui est signe de l’amour véritable, me donnait de goût de l’éternité. »
__________

 « Ne te réjouis pas de la chute de tes ennemis, et ne jubile point, de crainte que Dieu ne te voie, ne te réprouve. »





___une main lave l'autre...___

  « Toujours seul, enfermé en moi en face de moi. Et je n’ai point d’espoir de sortir par moi de ma solitude. La pierre n’a point d’espoir d’être autre chose que pierre. Mais de collaborer, elle s’assemble et devient temple. »
__________

 « Si l’âme est venue au corps, et le corps à la vie, c’est dans le but d’évoluer. Et tu utilises ta relation avec tout afin de déterminer ce que tu es en train de devenir.

 Devenir, consciemment, ce que tu souhaites Être, c’est la tâche que tu es venu accomplir. Tu as fait entré ton Soi dans le monde relatif afin de faire l’expérience de Qui Tu Es Vraiment, en relation avec tout le reste.

 Tes relations personnelles sont les éléments les plus importants de ce processus. »
__________

 « Les autres sont nous, et nous sommes les autres.

 Le sentiment d’être une identité séparée, différente, éveille l’esprit de compétition, la jalousie, le mépris.

 Mettez-vous toujours à la place de l’autre. Renoncez un temps à vos opinions afin de le comprendre. »






___pardonner ?___

  « Il est facile de dire : « J’ai pardonné » alors que l’on ressent toujours de la rancœur et quelque fois de la haine. Mais avec les défunts, on ne peut pas tricher. Le pardon ne se distribue pas à la légère, c’est un acte responsable, lourd, mûrement réfléchi, qui n’a de valeur que par le chemin qu’il emprunte, qui peut être long, pensé, évalué.

 Mais on ne peut accorder son pardon qu'aux gens qui le demandent. Il est nécessaire que l’autre reconnaisse qu'il a fait quelque chose de blessant. Les deux parties sont alors engagées et le pardon devient possible. Le vrai pardon libère les deux personnes concernées. Celui qui le reçoit est allégé du poids de sa responsabilité, et celui qui le donne se débarrasse complètement de son ressentiment. Les deux se sentent par conséquent plus légers et apaisés.

 Si la culpabilité est un fardeau, la haine et la rancœur sont de lourdes chaines qui pèsent et nous accablent. Mais quand il n’y a pas de demande de pardon, on ne peut que se protéger de la douleur en se barricadant derrière l’indifférence. Il s’agit plus alors de protection que de cautérisation. »
__________

 « Si vous ne vous sentez pas prêt à pardonner les actions de quelqu’un, au moins pardonnez à la personne. ( Dites-vous que sa conscience encore animale, n’est pas éveillée, mais que son âme n’en n’est pas moins un reflet de Dieu ) »
__________

 « Ce ne sont pas les comportements qui méritent notre indulgence mais les personnes.

 "Je ne veux plus te confondre avec tes erreurs."

 La première étape du processus du pardon consiste à considérer à nouveau le fautif comme un être humain ; une âme qui effectue le voyage de la vie, avec ses hauts et ses bas. »
__________

 « Aimer son prochain » ne veut pas dire se forcer à côtoyer et apprécier nos ennemis. Faire semblant d’être bon et d’aimer est pire que d’être rancunier ( "Le mensonge est pour Dieu un objet d'abomination" (Deutéronome 18 v. 10-12) ). La sincérité est primordiale.

* *

 « Il ne dépend que de la force de chacun de vouloir dépasser les offenses, les incompréhensions nées souvent de maladresses ou de malentendus.

 Ce pardon nécessaire à toute transmutation est gravé à jamais ensuite sur l'écran de vos vies, comme une empreinte victorieuse dépassant les faiblesses de la chair et de l'âme, clamant la Force de l'Esprit sur les ombres de l'incarnation. »

*

 « Seule une âme forte excuse les faiblesses. »




___à défaut, comprendre___

  « Nous ne sommes pas tous au même niveau [ de vibration spirituelle ], nous n’avons pas tous le même passé. D’ailleurs, que savons-nous de ce que nous avons fait avant cette vie-ci, en d’autres espaces, en d’autres temps ? Peut-être vaut-il mieux que nous l’ayons oublié… »

*

 « Nous n'avons pas à pardonner, mais simplement à nous montrer plus compréhensifs. »

*

La rancœur empoisonne, et peut même nous accompagner dans la mort.
Pour nous aider à comprendre celui qui nous a blessé, il faut se dire :
« Si j'étais à sa place, j'aurais fait de même. » Car bien évidemment, c'est le vécu et le ressenti qui dictent une réaction.

Si nous déplorons une attitude, attachons-nous à ne pas la reproduire.

*

 « Parfois vous pourrez essayer de tout faire pour être aimé d'une personne et ne recevoir en retour qu'indifférence. Ce genre de relation fait mal, mais il faut admettre que l'autre ne peut vous donner davantage et considérer que ce problème lui appartient. Si vous avez atteint un certain niveau d'évolution, vous saurez le comprendre, et faire preuve d'indulgence dans l'acceptation. »





« Celui qui n'est plus ton ami ne l'a jamais été. »

___l'amitié___

  « L'amitié c’est d'abord la trêve, la grande circulation de l’esprit au dessus des détails vulgaires.

 (...) Il n’est point de passerelle de toi en l’autre sinon par le chemin de Dieu. Et ceux-là seuls me sont compagnons véritables qui se prosternent avec moi dans la prière. »
 »
__________

 « Toute amitié qui n'a pas la vertu pour base cesse avec la cause qui l'a fait naître. »
__________

 « Il ne faut jamais demander plus à tes amis que ce dont ils sont capables.
 Ceci est une règle à savoir dont il ne faut jamais te départir. »

_____ À l'adresse de ceux qui cherchent _____
 « Si vous ouvrez des canaux d’affection, vous recevrez de l’amour en retour, de l’amour spirituel. »
__________

 « L’ami d'abord c’est celui qui ne juge point. Et je puis me taire auprès de lui, c'est-à-dire ne rien craindre pour mes jardins intérieurs et mes montagnes et mes ravins et mes déserts, il n’y promènera point ses chaussures. »
__________

 « L’hospitalité et la courtoisie et l’amitié sont rencontres de l’homme dans l’homme. »
__________

 « Grâce à une longue discipline et à la prière, depuis plus de quarante ans j’ai cessé de ressentir de l’inimitié pour qui que ce soit. »
__________

 « Si tu veux fonder des amitiés, là où il n’est plus que partage des provisions et divisions du cœur qui en découlent, retrouve le respect de l’homme, et sache que la tribu n’est respirable que là où nul ne critique l’autre. »
__________

 « Mon ami est point de vue. J’ai besoin d’entendre parler d’où il parle car en cela il est empire particulier et provision inépuisable. Il peut se taire et me combler encore. Je considère alors selon lui et je vois autrement le monde. De même j’exige de mon ami qu’il sache d'abord d’où je parle. Alors seulement il m’entendra. Car les mots toujours se tirent la langue. »
__________

 « L’acquisition de l’amour est comparable au travail d’un jardinier. L’homme plante et récolte.

 Une amitié s’acquiert, se cultive comme un jardin, comme un arbre qui doit donner de beaux fruits. Un ami est une pierre précieuse qu’il faut sans cesse avoir peur de perdre. »
__________

 « Tes amis se fatiguent de toi nécessairement. Ils s’en vont dans d’autres maisons se plaindre de toi. Quand ils se sont bien détendus ils reviennent t’ayant pardonné et t’aiment de nouveau.

 Mais si tu apprends par un tiers, qui vient à contretemps te rapporter ce qui ne t’était point destiné, ce qui fut satiété de toi, et se situe donc hors de toi, tu rejettes alors ceux qui te reviennent.

 Or, si tu ne les avais pas une première fois aimés, tu serais heureux de cette conversion en ta faveur, tu l’eusses même sollicitée et tu leur ferais fête. »






___être à l'écoute___

  « Lors d'un dialogue, bien des hommes se sentent immédiatement poussés à exprimer leur approbation ou une objection, projetant ainsi sur les sons entendus la réaction de sentiments personnels ; alors qu'il faudrait que tout se taise en soi, que soit réduit au silence aussi bien assentiment que riposte.

 Il faut apprendre à écouter les autres, porter toute notre attention à recevoir du son une information.
 Qu'il soit agréable ou non, plaisant ou antipathique, une seule chose doit occuper notre âme : ce qui se passe dans l'être qui émet le son. On acquiert ainsi, en faisant abstraction de notre propre personne, la faculté de vibrer à l'unisson d'un autre être.

 Au travers des mots, on entend alors la voix intérieure d'une autre âme. Le son devient le meilleur agent pour percevoir l'âme et l'esprit. »