Résumé
   santé

Image flottante


our résumer cette modeste rubrique santé, voici ce que vous - et vos enfants s'ils vivent loin de vous, devez avoir toujours à portée de main (car, encore une fois, nous parlons ici de médecine douce, impliquant la nécessité absolue de réagir dès les premiers symptômes. Si vous avez laissé passer 3-4 jours, allez directement chez le médecin) :

____________
(1) L'argile : L'argile verte surfine (si possible séchée au soleil) se trouve en pharmacie.
Saupoudrez doucement un fond de petite cuillère à café au dessus d'un demi-verre d'eau. Remuez bien et buvez (tout).

Pour en savoir un peu plus sur les incroyables bienfaits de l'argile voyez (entre autres) ce lien.

(2) Anti-inflammatoire :
L'inflammation est l'un des moyens de guérison utilisés par l'organisme, mais comme pour la fièvre, il ne faut pas la laisser dépasser un certain seuil.
Il est donc parfois utile de recourir à un anti-inflammatoire (non stéroïdien, car sans cortisone) sous forme de médicament. Pour protéger votre estomac, prenez-le au moment des repas et si possible après un petit verre d'argile.

Pour un usage prolongé, je vous conseille d'essayer le curcuma. Le curcuma est donné pour être un anti-inflammatoire naturel (*) « En médecine Ayurvédique, le curcuma est utilisé depuis des millénaires pour traiter les affections à caractère inflammatoire.
 L’action anti-inflammatoire du curcuma est comparable à celle de la cortisone, de la phénylbutazone (utilisée dans le traitement de l’arthrite rhumatoïde) et des anti-inflammatoires non-stéroïdiens. Il semble que le curcuma agisse en inhibant des enzymes qui participent à la synthèse des substances inflammatoires - elles-mêmes dérivées de l’acide arachidonique - comme les prostaglandines E2 et les leucotriènes. On pense qu’il diminue le relâchement des médiateurs chimiques des cellules et des neutrophiles. Il semble également augmenter l’effet du cortisol sur les cellules ou peut être même prolonger la demie-vie de ce dernier et/ou en diminuer sa dégradation hépatique.»
  (http://floramedicina.com/fr-article44.htm)
.
Article publié par Dr Philippe Presles le 22/02/2010 :
« Le curcuma est l'anti-inflammatoire naturel le plus puissant identifié à ce jour. Il se révèle efficace contre les inflammations digestives et pour prévenir les inflammations articulaires.

Comment consommer le curcuma et à quelle dose ?
Le curcuma seul est très mal absorbé par l'organisme car il ne traverse pas la barrière intestinale. En fait, il est nécessaire d'ajouter du poivre noir au curcuma, celui-ci multipliant par 1000, voire 2000 l'absorption du curcuma !

L'autre point important à connaître à propos du curcuma est qu'il doit aussi être solubilisé dans de l'huile (de l'huile d'olive de préférence). C'est ainsi qu'en pratique, on recommande d'ajouter le curcuma dans les sauces, vinaigrettes et autres plats cuisinés (soupes, légumes, riz, pâtes...).
En pratique, ajoutez tous les jours une demi-cuillère à café de curcuma dans vos plats, sans oublier de les poivrer (poivre noir). 
»

Le produit AINAT (pas essayé) est conseillé pour son absence d'effets secondaires si on a besoin d'un anti-inflammatoire efficace sur une longue période.
Il contient de l'harpagophytum, de la curcumine (curcuma) et de la bromelaïne. Pour plus d'informations, aller sur le site du Laboratoire de Rhumatologie Appliquée, voir aussi le forum Doctissimo.