loupe

    
 Entrez le mot à rechercher

chevron
 
chevronB


Les conseils de santé
du Dr Jarvis





Présentation du Dr Jarvis (1881-1966)

Image flottante
Par son livre
"Ces vieux remèdes qui guérissent" (éditions Robert Laffont), le docteur (ophtalmologiste et ORL) DeForest Clinton Jarvis nous a laissé un résumé d'une recherche de toute une vie, écrit pour être à la portée de tous.

Ce travail, réalisé au départ pour sa fille et ses enfants, fut publié à partir de 1958. Le livre a alors figuré pendant deux ans dans la liste de best-sellers du New York Times et traduit en 12 langues.

Lorsque le Dr Jarvis s'est installé à Barre, dans le Vermont, il dut apprendre à connaître une médecine différente de celle étudiée jusque-là. Une « médecine populaire » qui ne s'apprend pas dans les livres. En l'étudiant en détail pour essayer d'en dégager les origines, il en vint très rapidement à modifier un grand nombre des idées qu'on lui avait inculquées, comme guérir les maux de gorge en faisant mastiquer de la résine de pin.

Edgar Cayce disait à propos des médicaments :
« Sache que toutes les forces de guérison sont à l’intérieur de toi, pas à l’extérieur ! » (lecture 1196-7)

Le Dr Jarvis était un grand médecin, apprécié de tous. Il écrit :
"Au cours de plusieurs congrès nationaux et régionaux, j'eus l'occasion de parler avec des collègues de quelques traitements spécifiques que recommandait cette médecine locale. Vivement intéressés, ils me demandèrent de les tenir au courant, par lettre, de mes constatations ultérieures. Cette correspondance dura plus de vingt ans, avec une cinquantaine de praticiens, dont la plupart était professeurs de faculté et jouissaient d'une renommée internationale. Il y avait, parmi eux, des représentants de trente-deux états des États-Unis."



Accueil et PLAN du site> La maladie> Maux & Remèdes>  Points

Les propriétés du vinaigre de cidre

Friction au vinaigre de cidre

Les propriétés du miel

L'importance de l'iode

L'apport des algues

L'importance du potassium

Surveiller son PH

Conseils de santé




Les propriétés du vinaigre de cidre :

 « Pour reconstituer notre potentiel en sels minéraux, une ordonnance très simple : Prendre, selon notre genre d'activité, une ou deux fois par jour, deux cuillerées à café de vinaigre de cidre note Utilisez du vinaigre de cidre de qualité aux pommes entières. dans un verre d'eau, avec deux cuillerées à café de miel.
 Le vinaigre concentre les sels minéraux contenus dans la pomme : du potassium mais aussi des minéraux tels que le phosphore, le chlore, le sodium. le magnésium, le calcium, le soufre, le fer, le fluor, le silicium et beaucoup d'autres encore en quantités infimes.
 Que la pomme soit sous forme de fruit, de jus, de cidre ou de vinaigre de cidre, elle assure un même et véritable renouvellement minéral de l'organisme.  »


__________

Friction au vinaigre de cidre :

 « À un demi-verre d'eau chaude, ajoutez une cuillerée à café de vinaigre de cidre. Versez environ une cuillerée à café de cette solution dans le creux de votre main. Commencez par l'appliquer sur les bras, puis la poitrine, le ventre, le dos, les cuisses, les jambes et enfin les pieds. Frictionnez énergiquement le corps entier des deux mains jusqu'à absorption complète de la solution. »

__________

Les propriétés du miel :

 « Le sucre contenu dans le sang est seul utilisé immédiatement par le cœur comme stimulant. Cependant, il y a aussi, en permanence, une certaine dose de sucre qui filtre lentement à travers la paroi intestinale. Or, justement, le miel contient deux catégories de sucres : du dextrose à 40 % et du lévulose à concurrence de 34 %. Le dextrose passe directement dans le sang, tandis que le lévulose, lui, est assimilé plus lentement, jouant ainsi un rôle régulateur qui élimine tous les risques de suractivation.

  « Les os, les dents, les ongles, les cheveux sont à base de phosphore et de calcium. Or, si l'organisme est rarement pauvre en phosphore. il est souvent déficient en calcium. Le miel permet d'augmenter très rapidement la concentration de calcium dans le sang. L'expérience montre qu'environ deux heures après l'ingestion de miel, on constate une élévation du taux de calcium dans le sang, et cette amélioration est susceptible de se prolonger pendant vingt quatre heures.

  « Il est prouvé que le miel, par sa richesse en potassium, entraîne l'élimination des bactéries. Le potassium, en effet, empêche les bouillons de culture de se développer.

  « Le miel prépare à l'effort, et constitue ensuite l'aliment idéal pour récupérer. »


__________

L'importance de l'iode :

Infections: « L'intégralité du sang filtre à travers la thyroïde en 17 minutes. Pendant ce laps de temps, l'iode sécrétée par la glande purge le sang de tous les microbes qui, soit au cours de l'assimilation intestinale, soit par l'intermédiaire des muqueuses buccales et nasales, soit à l'occasion d'une blessure cutanée, ont pu passer dans notre système vasculaire.
 En réalité tous les microbes ne sont pas détruits, seuls les moins virulents succombent; néanmoins, les autres sont considérablement affaiblis. À tel point que même ces derniers finissent par être anéantis au cours des filtrages ultérieurs.
 À condition du moins que la glande thyroïde possède des ressources iodées suffisantes. Dans le cas contraire, les bactéries pathogènes continueront de proliférer dans le sang.
 Or, l'iode contenu dans la glande thyroïde provient directement de celui qui est absorbé par l'individu sous forme d'aliment ou de boisson. Une alimentation pauvre en iode prive donc la thyroïde d'un élément indispensable.

  Fatigue: « De plus, pour la médecine populaire du Vermont, la glande thyroïde permet la reconstitution énergétique de l'organisme. Notre potentiel énergétique est, en effet fonction de notre alimentation en iode.

  Résistance à l'effort: « Le Dr William Weston s'est livré en Caroline du Sud à une intéressante série d'expériences sur les chevaux de course. Il a pu déterminer qu'une étroite relation existait entre la teneur en iode de l'organisme et la résistance à l'effort.

  Nervosité: « L'iode possède une action sédative, il diminue la tension nerveuse. Les hypernerveux sont irritables et dorment mal, l'organisme est tendu. Pour diminuer a tension nerveuse, permettre à l'organisme de se reposer afin de reconstituer ses réserves, l'iode joue un rôle important.

  Fatigue intellectuelle: « L'agilité intellectuelle est en relation étroite avec l'iode de l'organisme, un esprit clair a besoin d'iode. »

 « Le premier programme d’enrichissement du sel en iode (1922) avait augmenté le quotient intellectuel ainsi que la taille des populations suisses de manière spectaculaire. Les États-Unis ont observé exactement les mêmes bénéfices avec un programme d’enrichissement plus important (1924).
 En France, l’enrichissement du sel est extrêmement limité et l'usage du sel iodé est interdit dans les plats préparés, principalement en raison du risque d’excès que cela ferait encourir aux personnes qui consomment de l'iode par ailleurs. »
[ www.vivelab12.fr ]

  Graisse superflue: « L'iode est un des meilleurs catalyseurs d'oxydation que nous possédions. On voit tout de suite l'intérêt de cette propriété. Grâce à l'iode, l'organisme évite d'accumuler une graisse superflue. Un bon fonctionnement physiologique, en effet, exige que l'organisme brûle les aliments qu'il reçoit. Si cette oxydation salutaire ne se produit pas, on constatera l'apparition d'une graisse inutile.

 Mais si la glande thyroïde tire ses réserves en iode du sang qu'elle filtre, il peut arriver, au contraire, que ce soit le phénomène inverse qui se produise, notamment lorsque nous buvons de l'eau qui contient du chlore ou encore lorsque nous utilisons trop de chlorure de sodium, plus communément appelé sel de table. C'est ce qu'on appelle en chimie la loi du déplacement des halogènes.
 C'est la raison pour laquelle il faut faire très attention dans l'utilisation du chlore comme agent stérilisateur des eaux potables. En effet, le danger des microbes éliminé, il reste celui d'une carence en iode. »

 On peut saupoudrer chaque jour 1 cuillerée à soupe d'algues déshydratées dans les crudités, les soupes…

 L'iode se trouve dans ces aliments, à consommer régulièrement:

 - Les fruits de mer (contiennent aussi du sélénium et de la vitamine B12)
 - Les algues
 - Les poissons (morue et aiglefin surtout)
 - Les produits laitiers
 - Sel iodé (le simple sel de mer n’est pas une source d’iode)

 « Mais il ne faut pas, cependant, abuser de l'iode; surveillez bien votre muqueuse nasale, si votre nez se met à couler sans raison, arrêtez pour un temps de prendre de l'iode. »

 Une page très documentée ICI sur l'iode.

__________

L'apport des algues :

 « Le varech pousse en abondance au large des côtes, à des profondeurs allant de 10 à 20 mètres. Il tire sa nourriture de l'eau de mer exclusivement. Les minéraux qu'absorbent les algues en grande abondance sont présents à l'état colloïdal organique, donc immédiatement assimilables par le corps humain.
 Il a été observé que le temps de guérison des fractures est réduit de 20% lorsque le malade prend du varech tous les jours, et que ce varech augmente la quantité de calcium du sang.
 Si nous prenons chaque jour un comprimé contenant 25 centigrammes de varech, c'est en effet un moyen simple et efficace de subvenir au besoin en minéraux du corps humain qui ne mange que des produits trop souvent pauvre en matières minérales. »


__________

L'importance du potassium :

  « Le corps humain a grand besoin de potassium. Dans la médecine populaire du Vermont, le potassium occupe une place essentielle en tant qu'agent thérapeutique. Aussi, les différents remèdes qu'elle prescrit ne sont, en fait, que des variantes destinées à enrichir le corps en potassium (jus de raisin, airelles, pommes, miel, vinaigre de cidre...).
 Les anomalies telles que la perte des cheveux, la fatigue, des crampes musculaires, de la paresse intestinale, doivent nous faire soupçonner une carence en potassium.
 Vous trouverez le potassium :
 1 - Dans le paprika dont vous pouvez saupoudrer les plats une ou deux fois par jour.
 2 - Dans le mélange vinaigre de cidre et miel dans un verre d'eau.
 3 - Dans le jus de pamplemousse, de pomme, de raisin (11,5 %), de cassis ou d'airelle.
 3 - Dans le varech.

 doigt Cuits dans une grande quantité d'eau, les légumes perdent entre 50 et 70 % de leur teneur en potassium. Or nous avons la preuve que le potassium a une influence sur le calcium contenu dans notre corps.



Surveiller son PH :

 « L'urine constitue un véritable baromètre de la santé. Si son pH est alcalin, c'est que quelque chose ne tourne pas rond.
 Cette relation étroite entre une réaction chimique et un état clinique permet d'affirmer que quelque soit l'organe menacé, l'urine agit comme un signal d'alarme. Dès lors, un diagnostic précis devient secondaire, ce qu'il faut, de toute urgence, c'est restaurer l'équilibre chimico-physiologique de l'organisme.

 « On peut mesurer la réaction acide ou alcaline de l'urine au moyen d'un papier spécial, traité à la nitrazine. En présence d'une urine acide (normal le matin), le papier devient jaune. Si l'urine est alcaline dès le matin (le papier vire au bleu), cela indique que votre potentiel en réserves énergétiques est très bas. Il serait sage de vous astreindre à une friction de vinaigre de cidre.

 « Immédiatement après les repas, il se produit dans l'estomac une sécrétion acide; aussitôt, en contrepartie, le sang présente une réaction alcaline accentuée, constatée dans l'urine. Un peu plus tard, lorsque les aliments sont dans l'intestin, les acides qu'ils contiennent passent dans le sang, à travers la paroi intestinale. Le sang est alors filtré par les reins, qui éliminent l'excès d'acide : l'urine retrouve sa réaction acide normale.

 « Médicalement parlant, le lever et la période qui précède immédiatement le dîner constituent, sans aucun doute, les deux moments les plus propices pour procéder à une analyse urinaire. En effet, si on constate, au réveil, que l'urine a recouvré son acidité normale, c'est que le sommeil joue parfaitement son rôle réparateur. D'un autre côté, un prélèvement vespéral permet de juger, avec exactitude, des conséquences physiologiques de l'activité quotidienne. Si l'urine reste acide, alors tout va bien; sinon il doit y avoir une explication.
 Par exemple, un rhume qui se prépare. Inversement, un retour à l'acidité originelle est un signe avant-coureur de guérison.
 Si une prophylaxie efficace conserve à l'urine une réaction acide, alors, l'organisme ne se laissera pas entamer.

Ce qui amène un PH acide :
* le vinaigre de cidre
* les sports de grand air
* la chaleur: un bain de pied très chaud, un grand bol d'infusion brûlante...

Ce qui provoque un PH alcalin :
* un gros labeur domestique
* un travail intellectuel prolongé »

« Le degré d'acidité de la sueur pendant les crises morbides est un signe pour le pronostic de premier ordre. Si la sueur est acide, le pronostic est favorable. Si la sueur est alcaline, le pronostic est grave. »
( Dr A. Salmanoff, 'Secrets et sagesse du corps - médecine des profondeurs' )



Conseils de santé :