loupeI
icone

Le désespoir

  la dépression


Mot à rechercher

Si ta vie te désespère
c'est qu'on t'a trompé sur le sens de la vie.


chevron chevronB



 ▪ La tristesse

  ...quand le temps n'en finit pas

 ▪ La solitude

  ...une voie étroite vers le Ciel

 ▪ Le sentiment d'abandon

  ...d'inutilité, d'échec

  ...de ne pas être de ce monde

 ▪ Comment vivre parmi les vivants

_ _

Quand nous nous sentons écrasés

Le danger de la dépression

_ _

Quand vivre devient une épreuve

Comment en sortir ?

_ _

Se surpasser

La vie peut longtemps être supportable ou tranquille.
Jusqu'au moment où elle place l'âme face à l'épreuve.
Celle que depuis un autre plan elle a désiré repasser.


  « Les murs sont gris, le temps est triste et on est seul malgré la foule, sans projets, sans soutien, sans foi. Tout s’écroule autour, ce sur quoi on s’appuyait, ce qui paraissait solide.
 On maudit Dieu, et la vie, et les autres.
 C’est le fond du gouffre, le bout du rouleau, là où l’on sent confusément qu’il faut détruire quelque chose. Alors, selon le tempérament, on veut détruire chez les autres, ou on se détruit soi-même.

 C’est la vie.
 Ou du moins, un tournant.

 Et si…

 Si le chemin que vous avez pris n’était qu’un cul de sac, et que vos entités accompagnatrices ( guides, anges-gardiens... ) en aient pris conscience, que peuvent-elles faire?
 Qui êtes-vous ? Avez-vous la capacité de faire machine arrière, êtes-vous assez solide pour changer de cap, possédez-vous l'humilité nécessaire, avez-vous le courage de tout remettre en question ?

 Qui accusez-vous? Les autres, Dieu, le destin ou vous-même ?

 Car tout dépend de cette analyse. Si bloqué par l’orgueil, vous ne pouvez vous en prendre qu’aux autres, votre désespoir est tragique. Vous nuirez à autrui ou vous vous suiciderez. Vous êtes dans la position d'un navire hors d'état de manœuvrer qui ne peut que couler ou se fracasser contre les récifs. Et personne ne peut vous aider, puisque l’autre, c’est l’ennemi.

 Mais si, après avoir fait tout ce que vous pouviez, vous parvenez à vous oublier, à vous abandonner, les entités qui vous aiment peuvent alors agir. Débarrassé de l'inertie de vos fausses certitudes, vous devenez manœuvrable. »

[ "À l'adresse de ceux qui cherchent" ]


Une illustration de ce qui précède

 « Nous sommes dans un grand magasin de Rio de Janeiro (réalise la médium). Sur un escalator qui mène à la sortie, une femme d’une cinquantaine d’années porte un lourd panier à provisions qui tire sur son bras et son épaule.
 Je perçois ses pensées avec une netteté inouïe :

 « Il faut que je me presse sinon Juan sera là avant moi et comme d’habitude ce sera des cris et des coups. J’en ai assez de lui servir des repas qu’il me jette à la figure. D’ailleurs je me dégoûte, je n’ai pas le courage de partir car je ne sais pas où aller, je suis une lâche. Par moments, j’ai envie qu’il me retrouve morte, là sur le carrelage de la cuisine, il verra ce que c’est la vie sans moi et puis ça lui fera sûrement des tracas avec la police, il le mérite bien. »

 Tout absorbée dans ses réflexions amères, la femme continue sa route sans s’apercevoir qu’une silhouette de lumière est auprès d’elle depuis le début de son monologue intérieur. À l’arrêt du bus, elle pose son lourd paquet en essuyant la sueur qui perle sur son front.
 La silhouette de lumière lui touche affectueusement le bras et murmure dans un souffle :

 « Regarde comme la mer devant toi est belle, regarde autour de toi la vie qui continue. Tu n’es ni trop âgée ni trop malade. Tu es encore capable de changer ta vie… il est encore temps d’agir. »

 Soudain la femme laisse là son pesant panier et s'éloigne de l’abri-bus d’un pas ferme. Son monologue se poursuit mais le ton est tout autre :

 « Je viens d’avoir une idée ! Je vais passer quelques jours chez Samira, mon amie de toujours, et là je vais y voir plus clair. Après tout je ne suis pas si mal ; autrefois les hommes me courtisaient beaucoup, songe-t-elle en souriant.
 Je vais chercher un travail et m’occuper de moi. Seuls les enfants sauront où je me trouve. Ils sont grands et autonomes... »

✩ ✩

 « Ce que tu viens de voir (souffle le guide à l'oreille de la médium) n’a rien d’une exception, nous sommes nombreux à agir de la sorte.
 « Chacun des êtres qui s’incarne sur terre a un guide ou plusieurs selon les circonstances de sa vie.
 Mais dans les moments particulièrement difficiles, des êtres, dont la “mission” est plus spécifiquement axée sur l’aide et la transmission de pensées lumineuses, entrent dans l’aura de ceux qui ne voient pas la fin du tunnel.

 Nous accompagnons ces personnes le temps qu’un changement s’opère en eux, le temps que nous puissions toucher et éveiller la beauté et le cristal de leur propre cœur.
 Elles n’ont souvent aucune idée de la lumière qui est en eux et de leur capacité à résoudre leurs propres histoires. Ils se sentent perdus ou au bout du rouleau, comme on le dit sur terre, parce qu’ils ont simplement oublié ce qu’ils sont : des êtres de Lumière qui expérimentent la matière
☆ Extrait de la page : "Se reprendre" :

Chaque être est relié à son Soi intérieur,
lequel est relié à Dieu.

Notre double

 notre être profond

Les Textes s'accordent sur un point essentiel : au plus profond de nous, sommeille notre être éternel ; celui qui est venu s'incarner sur Terre, le temps d'une vie ; qui nous souffle parfois des conseils. Cette part merveilleuse de nous-mêmes nous lie aux autres hommes et à Dieu, de la même façon que dans le sol toutes les racines de toutes les plantes se joignent en la terre-mère.

 « (...) Cet être divin, cet ami sublime, est en chacun de nous. car Dieu réside dans l'intérieur de tout homme, mais peu savent le trouver. Or, voici le chemin du salut. Une fois que tu auras aperçu l'être parfait qui est au-dessus du monde et en toi-même, tu abandonneras l'ennemi qui prend la forme du désir.
 Les jouissances que procurent les sens sont les matrices des peines à venir. »
( Krishna)

 « Entraîne ton mental à devenir conscient de la divinité qui l'habite, et surtout, ne te diminue pas, mais plutôt, ne rate pas une occasion de glorifier cette divinité présente au fond de toi. Car ton corps est le Temple du Dieu vivant. Prends-en soin, et tu l'apprécieras mieux à sa juste valeur. Et ainsi, tu prendras conscience qu'il est le lieu où tu rejoins Sa présence. »
[ une lecture d’Edgar Cayce ]

suite...
, chacun selon son histoire de vie.

 Mais parfois nous ne pouvons pas pénétrer une aura car l’être ne laisse aucune porte d’entrée. Cela arrive lorsque le mental de la personne, trop important, lui fait croire qu’il faut agir de telle et telle façon.
 L’être se croit alors seul, tandis que nous n’attendons qu’un peu de détente de sa part pour lui venir en aide.
 D’autres êtres qui émettent sans cesse des pensées sombres et pesantes s’entourent d’un nuage opaque difficile à traverser, et là encore, nous ne pouvons qu'attendre que ses guides et les circonstances de sa vie aient commencé à fissurer cette coquille. Alors nous intervenons. Juste un coup de pouce !

 Comme sur terre, il arrive que notre présence soit sans conséquence quant au résultat attendu. Les enseignants nous apprennent alors à accepter avec humilité que l’itinéraire de cet être soit ainsi et que sa vie se complique encore un peu plus.

 Dis simplement aux humains de la Terre que jamais, au grand jamais ils ne sont seuls. S'ils s’enferment dans un nuage de solitude, qu’ils sachent qu’autour d’eux, des êtres qu’ils ne voient pas, qu’ils n’entendent pas, les aident et les aiment. »
( A. Givaudan, 'La rupture de contrat' ) LoupeAuteurContributions d'Anne Givaudan sur le thème de:

La VOIE, L'AMOUR, La VIE, La SANTÉ ou La MORT

✩ ✩

 « La solitude, elle ne se voit pas forcément de l'extérieur. Tu peux avoir plein de gens autour de toi, ça n'empêche ! Tant que t'as pas Dieu dans le dedans de toi, tu es comme une coquille vide, tu es seul.

 « Le problème est que les gens ne croient plus en Dieu. Ils ne croient plus qu'en eux, alors ils font leur petite volonté, et bien sûr, ça ne marche pas, ou pas longtemps. Alors, ils disent que la vie est mal faite, et restent dans leur coin. Alors là, vous savez, Dieu n'insiste pas. Il sait pousser la porte si vous la laissez ouverte, ou même un peu entrebâillée, ou même fermée et qu'Il voit de la lumière qui passe par-dessous. Mais si vous fermez votre cœur et que vous restez dans le noir, eh bien il forcera pas la serrure. Car il laisse l'homme libre de choisir. »
( F. Caragnon, "Jade et les sacrés mystères de la vie" )

_______

  ☞ L'aide du Ciel


Accueil et PLAN du site> La dépression>  Points


 ▪ La tristesse

 ▪ La solitude

  ...une voie étroite vers le Ciel

 ▪ Le sentiment d'abandon

  ...d'inutilité, d'échec

  ...de ne pas être de ce monde

Comment vivre parmi les vivants?

Le danger de la dépression

_ _

Quand nous sommes écrasés

Quand vivre devient une épreuve

Comment en sortir ?

Se surpasser


Tu es dans le noir ; laisse-moi en profiter
pour te montrer un chemin
que les miroitements de la vie te masquent d'ordinaire.

La tristesse

 « Le Christ n’a-t-il pas dit au Jardin des Oliviers : « Je suis triste à mourir », et il eu plus encore : il eut les clous et la croix ; cesse de te plaindre !

 Ne demande pas la suppression de ta peine, demande seulement la grâce de la métamorphoser. »
[ Message qu'adresse Roland de Jouvenel
à sa mère depuis l'au-delà ]

 « Vos profondes déceptions ne sont pas de Ma volonté, mais si Je les empêchais, je vous priverais d’expériences précieuses. »
[ Message inspiré à Neale Walsch ]

 « Les jours de misère et d’épouvante, les jours décolorés, perdus au fond de l’abîme. Périodes d’angoisse où l’on existe séparé de son âme.

 La période où le chagrin exclut toute la vie est une des périodes les plus favorables à la communication avec l’au-delà.
 Toute manifestation est possible. La seule préoccupation du sujet doit être l’observance d’un grand recueillement ; il doit être attentif, rien de plus.

 Forge-toi jour après jour au feu de ta peine. »
[ Message céleste de Roland de Jouvenel ]

  La pensée est matière,☆ Extrait de la page : "La pensée" :

 La pensée a sa propre énergie

 « Certaines manières d'être intérieures déclenchent certains faits, ce qui revient à dire que la pensée est capable d'influer sur les circonstances. La pensée, cette chose invisible, indéfinissable, peut avoir des projections assez puissantes pour animer la matière. »
[ Message céleste de Roland de Jouvenel ]

 « L'émotion est de l’énergie en mouvement, et en manipulant de l’énergie tu obtiens de la matière. »
[ Message inspiré à Neale Walsch ]

 « La pensée est une force concrète, ce n’est pas une "vue de l’esprit". La pensée bien intentionnée aide, soulage, libère, délivre. »
[ Michèle Decker, "La vie de l’autre côté" ]

 « Votre pensée est créatrice. Lorsque vous émettez un souhait, si vous vous impliquez dans votre pensée, celui-ci peut très vite prendre forme s'il est basé sur une réalisation d'amour. »
( R. Terral-Meyer, 'Lettres de l’invisible' )

  pesante, chancelante, aveugle,
  qui attire vers le bas.
  Elle est serpent
  qui mord sa propre queue.

 « Errant indéfiniment dans une ronde sans espoir, tournant dans le même cercle clos prisonnière du monde où la pensée nous domine. »
[ Gitta Mallasz, "Les Dialogues, tels que je les ai vécus" ]

 « Vois la fleur en train de mourir et tu verras la fleur d’un regard triste. Mais considère-la comme une partie de tout un arbre en train de changer, et qui portera bientôt ses fruits, et tu verras la fleur dans sa véritable beauté.

 Rappelle-toi toujours que tu n’es pas la fleur, que tu n’es même pas le fruit. Tu es l’arbre. »
[ Message inspiré à Neale Walsch ]

 quand le temps s'étire à l'infini

Un sentiment pernicieux accompagne et exacerbe toute situation douloureuse : l'affolante conviction que notre souffrance est enlisée dans le temps, qu'elle ne cessera jamais. Et pourtant, on le sait, tout passe !

 « Ô temps, tu n’existes que par rapport à l’homme malheureux.
 Dans le bonheur, il n’y a pas de temps : la conscience est calme, le concept du temps disparait.
 Dans la souffrance et les tourments insupportables, le temps se fige !
 Le bonheur est l’éternité sans temps et le contraire, le malheur est le temps sans fin, l’infinité. »
[ Elisabeth Haich, "Initiation" ]

✩ ✩

L'important c'est la Rose

(Gilbert Bécaud)



Accueil et PLAN du site> La dépression>  Points


 ▪ La tristesse

  ...quand le temps n'en finit pas

 ▪ La solitude

  ...une voie étroite vers le Ciel

 ▪ Le sentiment d'abandon

  ...d'inutilité, d'échec

  ...de ne pas être de ce monde

Comment vivre parmi les vivants?

Le danger de la dépression

_ _

Quand nous sommes écrasés

Quand vivre devient une épreuve

Comment en sortir ?

Se surpasser

Seule, aveugle, percluse de douleurs
et incapable de comprendre,
la chenille macère dans sa chrysalide et dans le temps.
Elle songe que sa souffrance est bien inutile,
son interminable attente bien stérile...

La solitude     

  « Comme vous êtes durs à comprendre, aveugles et sourds à ce qui n’est pas tonitruant ! Si vous saviez vous mettre à l’écoute de votre vie, combien vos vies seraient plus faciles ! Tant de signes ténus jalonnent le chemin.

 Cette voix si fine, presque inaudible, est la brise de votre conscience. Dans l’opacité de vos misères, dans la noirceur de la dépression la plus féroce, vous pouvez trouver cette douceur tendre qui vous susurre :
"Aie confiance ! Tu n’es pas seul." »
[ Brigitte Quéro, "Messages spirituels" ]

 « Personne au monde n'est abandonné un seul instant. Jamais. » (lui assure son Guide)

 - J’aime cette idée-là… Il y a tellement de gens qui sont dans la solitude. S’ils savaient que des êtres merveilleux sont près d’eux à toute heure du jour et de la nuit… Malheureusement, comment le leur faire savoir...
[ Sylvie Lorain-Berger, "Les messagers de l'au-delà" ]

  ☞  Nous ne sommes JAMAIS seul

 « Un homme peut être abandonné au milieu de sa famille, quand aucun cœur ne l'aime. »
[ Message recueilli par Allan Kardec ]

  cependant...

 « Quand quelqu'un n'intéresse plus personne, il y a toujours un ange pour l'aimer. »
( Karen Goldman, 'Le livre des anges' ) LoupeAuteurContributions de Karen Goldman sur le thème de:

La VOIE, L'AMOUR ou La VIE

 « Il n'est pas de voyageur qui parcourt solitairement la terre d'épreuves, et chacun de vous est à même de sentir la pure influence des anges. »
[ Messages célestes de Pierre Monnier ]

Les lumières éblouissent, le bruit assourdit.
C'est dans le noir que l'on voit, dans le silence que l'on entend.

 La solitude, la voie étroite vers le Ciel

 « J’étais seule avec ma mission, sans guide pour me conseiller, comme doivent rester seuls tous ceux qui veulent devenir des collaborateurs indépendants et dignes de confiance pour travailler à la grande œuvre. Très rarement, seulement lorsque je me suis retrouvée à un tournant de mon existence, j’ai pu profiter d’une assistance et de quelques indications émanant des forces supérieures. Quant à mes propres problèmes, j’ai toujours dû les résoudre seule. »
[ Elisabeth Haich, "Initiation" ]

 « Si tu es désespéré, ne cherche nulle part qu’en toi-même la consolation. L’homme n’est jamais moins seul que lorsqu’il est un. » (détaché du monde, il s'unit naturellement à sa Source☆ Extrait de la page : "Se reprendre" :

Chaque être est relié à son Soi intérieur,
lequel est relié à Dieu.

Notre double

 notre être profond

Les Textes s'accordent sur un point essentiel : au plus profond de nous, sommeille notre être éternel ; celui qui est venu s'incarner sur Terre, le temps d'une vie ; qui nous souffle parfois des conseils. Cette part merveilleuse de nous-mêmes nous lie aux autres hommes et à Dieu, de la même façon que dans le sol toutes les racines de toutes les plantes se joignent en la terre-mère.

 « (...) Cet être divin, cet ami sublime, est en chacun de nous. car Dieu réside dans l'intérieur de tout homme, mais peu savent le trouver. Or, voici le chemin du salut. Une fois que tu auras aperçu l'être parfait qui est au-dessus du monde et en toi-même, tu abandonneras l'ennemi qui prend la forme du désir.
 Les jouissances que procurent les sens sont les matrices des peines à venir. »
( Krishna)

 « Entraîne ton mental à devenir conscient de la divinité qui l'habite, et surtout, ne te diminue pas, mais plutôt, ne rate pas une occasion de glorifier cette divinité présente au fond de toi. Car ton corps est le Temple du Dieu vivant. Prends-en soin, et tu l'apprécieras mieux à sa juste valeur. Et ainsi, tu prendras conscience qu'il est le lieu où tu rejoins Sa présence. »
[ une lecture d’Edgar Cayce ]

suite...
 ]
[ Message céleste de Roland de Jouvenel ]

 « IL N’Y A PAS DE SOLITUDE POUR QUI A ACCEPTÉ LE RÔLE QUE LA VIE LUI A PROPOSÉ, sans chercher l’action qui va satisfaire sa seule fierté. »
( A. Givaudan, 'La rupture de contrat' ) LoupeAuteurContributions d'Anne Givaudan sur le thème de:

La VOIE, L'AMOUR, La VIE, La SANTÉ ou La MORT

___

Image flottante  « La solitude offre à l'homme intellectuellement haut placé un double avantage : le premier, d'être avec soi-même, et le second de n'être pas avec les autres. »
 ( Arthur Schopenhauer )


Accueil et PLAN du site> La dépression>  Points


 ▪ La tristesse

  ...quand le temps n'en finit pas

 ▪ La solitude

  ...une voie étroite vers le Ciel

 ▪ Le sentiment d'abandon

  ...d'inutilité, d'échec

  ...de ne pas être de ce monde

Comment vivre parmi les vivants?

Le danger de la dépression

_ _

Quand nous sommes écrasés

Quand vivre devient une épreuve

Comment en sortir ?

Se surpasser

« Quand nous ne pouvons plus sentir la présence de Dieu, il faut continuer à savoir qu'elle est là,
et attendre. »

[ Message céleste de Roland de Jouvenel ]

La sensation d'abandon,
d'infinitude

 TU N'ES JAMAIS SEULE.

[ "Dialogues avec l’Ange" ]

 « Ton état de torpeur actuel est une gestation, c’est une couche qui meurt pour qu’une autre apparaisse.
 Les grandes crises de désespoir sont le plus souvent des périodes de germination. Tout éclos dans la souffrance. »
[ Message céleste de Roland de Jouvenel ]

 « Toute mue est souffrance. » [ Saint-Exupéry ]

 « L'obscurité est un leurre, une troublante facétie de la vue de l'homme, une étonnante méconnaissance de la réalité. »
[ Brigitte Quéro, "Messages spirituels" ]

 « Un être plongé dans le monde physique ici-bas, n’est jamais seul. L’Esprit l’accompagne, car la vie est une manifestation de l’Esprit. »
[ "À l'adresse de ceux qui cherchent" ]



Accueil et PLAN du site> La dépression>  Points


 ▪ La tristesse

  ...quand le temps n'en finit pas

 ▪ La solitude

  ...une voie étroite vers le Ciel

 ▪ Le sentiment d'abandon

  ...d'inutilité, d'échec

  ...de ne pas être de ce monde

Comment vivre parmi les vivants?

Le danger de la dépression

_ _

Quand nous sommes écrasés

Quand vivre devient une épreuve

Comment en sortir ?

Se surpasser

Le sentiment d'inutilité

_ _

Les messages suivants s'adressent à ceux qui se croient inutiles et convaincus de n'être aimés de personne.

 « Je commençais à comprendre, pendant ma NDE, que tout ce qui est, est littéralement le Soi, votre Soi, mon Soi☆ Extrait de la page : "Se reprendre" :

Chaque être est relié à son Soi intérieur,
lequel est relié à Dieu.

Notre double

 notre être profond

Les Textes s'accordent sur un point essentiel : au plus profond de nous, sommeille notre être éternel ; celui qui est venu s'incarner sur Terre, le temps d'une vie ; qui nous souffle parfois des conseils. Cette part merveilleuse de nous-mêmes nous lie aux autres hommes et à Dieu, de la même façon que dans le sol toutes les racines de toutes les plantes se joignent en la terre-mère.

 « (...) Cet être divin, cet ami sublime, est en chacun de nous. car Dieu réside dans l'intérieur de tout homme, mais peu savent le trouver. Or, voici le chemin du salut. Une fois que tu auras aperçu l'être parfait qui est au-dessus du monde et en toi-même, tu abandonneras l'ennemi qui prend la forme du désir.
 Les jouissances que procurent les sens sont les matrices des peines à venir. »
( Krishna)

 « Entraîne ton mental à devenir conscient de la divinité qui l'habite, et surtout, ne te diminue pas, mais plutôt, ne rate pas une occasion de glorifier cette divinité présente au fond de toi. Car ton corps est le Temple du Dieu vivant. Prends-en soin, et tu l'apprécieras mieux à sa juste valeur. Et ainsi, tu prendras conscience qu'il est le lieu où tu rejoins Sa présence. »
[ une lecture d’Edgar Cayce ]

suite...
. Tout est le Grand Soi. C’est pourquoi Dieu sait même quand une feuille tombe. C’est possible parce que, où que vous soyez, c’est le centre de l’Univers. Où que soit chaque atome, c’est le centre de l’Univers. Là est Dieu, et Dieu est dans ce Vide. »
[ Cf. le témoignage de l'expérience NDE de Mellen-Thomas Benedict ]

 « L’objectif du processus (de solitude et de souffrance) est que tu te découvres, que tu crées ton Soi (être intérieur)☆ Extrait de la page : "Se reprendre" :

« Il n'est qu'une richesse véritable,
celle de la vie intérieure. »

( Jeanne Guesné, 'La conscience d'être' )

Le Soi derrière le moi

_ _

 Le culte de la personnalité

 « La touche finale qui souligne votre personnalité », « Faites ressortir votre personnalité »... C'est l'opposé de la Voie ! La course joyeuse vers l'esclavage. L'empire de la publicité, de la mode, des romans, des journaux, 90% des conversations, sont un poison qui nous tue, qui vous tue, en ne nous parlant que de vivre sa vie. »
[ Arnaud Desjardins, 'Yoga et spiritualité' ]

 « Élève-toi et libère-toi maintenant et à jamais de la dictature de ta personnalité, empesée de son mental et de son intellect, gonflés d'orgueil et d'autosatisfaction.
 Car dorénavant, ton mental doit être Ton serviteur et l'intellect Ton esclave. »
 ( Joseph Sieber Benner, "La Vie Impersonnelle" -1914- )

suite...
. »
[ Message inspiré à Neale Walsch ]

 Le sentiment d'échec

  ☞ L'échec

  ☞ La réussite en société


Accueil et PLAN du site> La dépression>  Points


 ▪ La tristesse

  ...quand le temps n'en finit pas

 ▪ La solitude

  ...une voie étroite vers le Ciel

 ▪ Le sentiment d'abandon

  ...d'inutilité, d'échec

  ...de ne pas être de ce monde

Comment vivre parmi les vivants?

Le danger de la dépression

_ _

Quand nous sommes écrasés

Quand vivre devient une épreuve

Comment en sortir ?

Se surpasser

Le sentiment
de ne pas être de ce monde

Ce sentiment est naturel... puisque notre âme n'est pas de ce monde. Bien qu'elle ait souhaité y descendre☆ Extrait de la page : "La réincarnation" :

La (re)naissance


 « À chaque passage, c'est une âme en évolution qui revient et non l'être humain précédent. »
( R. Terral-Meyer, 'Lettres de l’invisible' )

 Pourquoi revenir ??

- N’est-il pas extraordinaire qu’un monde de matière puisse attirer une âme qui a connu un univers à sa mesure ? où le beau et le bon règne ?

 « Bien qu’il soit actif en ces lieux, un corps astral y apprend moins qu’au travers d’une enveloppe de chair. Aussi le désir de réincarnation est à un moment un véritable besoin. Quiconque n’aurait pas assimilé tous les enseignements qu’apporte la chair se sent irrésistiblement attiré vers elle comme un aimant, tôt ou tard.

 Une entité se réincarne lorsque insensiblement elle perd la joie de vivre dans ce monde. Elle connait une sorte de sommeil éveillé et est alors prise en charge par les entités qui œuvrent ici et dirigée vers sa nouvelle destination. »
( D. Meurois et A. Givaudan, 'Terre d'émeraude' )

suite...
, la Terre est pour elle un lieu d'exil. Aussi, dans les moments de souffrance ou de solitude, elle soupire après le monde qu'elle a laissé, et dont elle seule a le souvenir.

  Voilà pourquoi la dépression, c'est un peu la

 Nostalgie du Ciel

 « Ton drame est de rêver d’amour dans un climat de glace. »
[ Message céleste de Roland de Jouvenel ]

 « Beaucoup de vieilles âmes☆ Extrait de la page : "Pourquoi la vie" :

 Les premiers pas de l'âme humaine

Chaque âme part du bas de l'échelle.
De l'instinct à la conscience, elle s'élève.
De l’assouvissement de ses envies au bonheur de donner, elle s'élève.
Et le chemin est long et jalonné de souffrance.

 « Si des esprits divers conçoivent des vérités aussi diverses, c’est que l’évolution n’est pas la même chez tous. »
( Gandhi )

 « L'Esprit, comme l'homme, a aussi son enfance.
À leur origine, les Esprits n'ont qu'une existence instinctive et ont à peine conscience d'eux-mêmes et de leurs actes. »
[ Message recueilli par Allan Kardec ]

 « Si vous ne vous sentez pas prêt à pardonner les actions de quelqu’un, au moins pardonnez à la personne. ( Dites-vous que sa conscience encore animale, n’est pas éveillée, mais que son âme n’en n’est pas moins un reflet de Dieu ) »
[ Doreen Virtue, "Communiquer avec les anges" ]

éprouvent une grande lassitude de vivre. Lorsqu'elles commencent à s'éveiller sur le plan spirituel, elles retrouvent des impressions d'"entredeux-vies", et se souviennent qu'elles ont connu des mondes meilleurs. Des hommes et des femmes de grande qualité m'ont dit : "La réincarnation ? Horreur ! Je ne veux pas revenir sur cette planète !"
 "Ras le bol" caractéristique de ceux qui ont vécu déjà un grand nombre de vies terrestres. Oui, mais tant qu'il leur reste une leçon à apprendre... »
[ Dorothée Koechlin, "L'univers d'Edgar Cayce" ]

 ☞  Témoignages de patients réanimés in extremis

✩ ✩

 « Chaque être est citoyen de deux mondes, celui du temps et celui de l’éternité. Paradoxalement nous sommes dans le monde et cependant nous ne sommes pas du monde.

 (...) Chacun de nous vit sur deux plans, l’intérieur et l’extérieur. »
( Martin Luther King ) LoupeAuteurContributions de Martin Luther King sur le thème de:

La VOIE, L'AMOUR, La VIE ou La MORT

 « Vous êtes des esprits incarnés faisant l'expérience de la matière pour le temps d'une vie terrestre. Vous n'appartenez pas à ce monde mais au monde de l'esprit. »
[ Alain Joseph Bellet (médium) ]

 « Toute ta vie tu crois être ton corps. À certains moments tu crois être ton esprit. C’est au moment de ta mort que tu découvres Qui Tu Es Vraiment☆ Extrait de la page : "Se reprendre" :

Chaque être est relié à son Soi intérieur,
lequel est relié à Dieu.

Notre double

 notre être profond

Les Textes s'accordent sur un point essentiel : au plus profond de nous, sommeille notre être éternel ; celui qui est venu s'incarner sur Terre, le temps d'une vie ; qui nous souffle parfois des conseils. Cette part merveilleuse de nous-mêmes nous lie aux autres hommes et à Dieu, de la même façon que dans le sol toutes les racines de toutes les plantes se joignent en la terre-mère.

 « (...) Cet être divin, cet ami sublime, est en chacun de nous. car Dieu réside dans l'intérieur de tout homme, mais peu savent le trouver. Or, voici le chemin du salut. Une fois que tu auras aperçu l'être parfait qui est au-dessus du monde et en toi-même, tu abandonneras l'ennemi qui prend la forme du désir.
 Les jouissances que procurent les sens sont les matrices des peines à venir. »
( Krishna)

 « Entraîne ton mental à devenir conscient de la divinité qui l'habite, et surtout, ne te diminue pas, mais plutôt, ne rate pas une occasion de glorifier cette divinité présente au fond de toi. Car ton corps est le Temple du Dieu vivant. Prends-en soin, et tu l'apprécieras mieux à sa juste valeur. Et ainsi, tu prendras conscience qu'il est le lieu où tu rejoins Sa présence. »
[ une lecture d’Edgar Cayce ]

suite...
. »
[ Message inspiré à Neale Walsch ]


Accueil et PLAN du site> La dépression>  Points


 ▪ La tristesse

  ...quand le temps n'en finit pas

 ▪ La solitude

  ...une voie étroite vers le Ciel

 ▪ Le sentiment d'abandon

  ...d'inutilité, d'échec

  ...de ne pas être de ce monde

Comment vivre parmi les vivants?

Le danger de la dépression

_ _

Quand nous sommes écrasés

Quand vivre devient une épreuve

Comment en sortir ?

Se surpasser

La pomme un peu meurtrie, ou elle devient plus douce que les autres – ou elle pourrit.

[ "Dialogues avec l’Ange" ]

Comment vivre
parmi les vivants

  « Si vous voulez repousser les gens, parlez-leur de vos malheurs, de vos maladies, de vos chagrins ; ils n’auront qu’une envie, au lieu de vous écouter, c’est de déguerpir. »
( Omraam Mikhaël Aïvanhov, "Le devoir d’être HEUREUX" )

 - Mes amis s'éloignent de moi...

Quand nous sombrons dans l'amertume, nos proches ne peuvent pas véritablement nous aider. Tout simplement parce qu'ils ne savent pas quoi dire ou faire.
De plus, tel un gouffre noir, une aura négative éloigne instinctivement, ou rend difficile tout élan chaleureux.

 « Je portais en moi mon désespoir sans le montrer, sans en parler. Une chose m'était claire : si je parlais constamment de mon mal à mon entourage, cela ne manquerait pas de le démoraliser et de le faire souffrir. Et comme l'être humain tente instinctivement de se débarrasser de ce qui lui est désagréable et le fait souffrir, les gens se seraient inconsciemment éloignés de moi. »
[ Elisabeth Haich, "Initiation" ]

 ☞  Voir ci-dessous comment une infinie détresse peut offrir
  une occasion unique de se surpasser

Accueil et PLAN du site> La dépression>  Points


 ▪ La tristesse

  ...quand le temps n'en finit pas

 ▪ La solitude

  ...une voie étroite vers le Ciel

 ▪ Le sentiment d'abandon

  ...d'inutilité, d'échec

  ...de ne pas être de ce monde

Comment vivre parmi les vivants?

Le danger de la dépression

_ _

Quand nous sommes écrasés

Quand vivre devient une épreuve

Comment en sortir ?

Se surpasser

Dépression : danger

_ _

Un problème nous écrase. Nous n'y voyons aucune issue, mais avant d'abandonner le combat, demandons à Dieu☆ Peu importe le nom qu'on lui donne. Les prières qui Lui sont adressées sont d'abord et immédiatement entendues par les esprits aimants qui nous accompagnent. de nous préserver des mauvaises influences.

En effet, quand l'âme sombre, notre vibration s'affaisse ; nos défenses tombent. Et cela représente un danger insoupçonnable : les esprits du bas astral, à l'affût de tout mental défaillant, sont attirés par cette... dépression.

Pas forcément les plus mauvais, mais certainement les plus déprimés ; ceux qui inspirent les plus mauvais résolutions.

   ☞ Les esprits errants

     ☞ L'affaiblissement

Accueil et PLAN du site> La dépression>  Points


 ▪ La tristesse

  ...quand le temps n'en finit pas

 ▪ La solitude

  ...une voie étroite vers le Ciel

 ▪ Le sentiment d'abandon

  ...d'inutilité, d'échec

  ...de ne pas être de ce monde

Comment vivre parmi les vivants?

Le danger de la dépression

_ _

Quand nous sommes écrasés

_ _

Quand vivre devient une épreuve

Comment en sortir ?

Se surpasser

Le moment le plus insupportable
est le moment le plus important de notre vie.
Il marque un virage, signale une étape cruciale.

Quand nous nous sentons écrasés

« Dans la vie, quand une porte se ferme, il arrive souvent qu'une autre s'ouvre... mais le couloir entre les deux est épouvantable. »
( Ronnie Kaye, "Spinning straw into Gold" )

 « Lorsque toutes ses propres raisons d’être se trouvent anéanties par la fatalité d’un destin implacable, lorsque la malchance tenace vous condamne à une existence hors de la ligne idéale entrevue, si vous vivez cette épreuve en Dieu, la reviviscence est totale. »
[ Message céleste de Roland de Jouvenel ]

 « Saches que ce que tu feras au moment de ta plus grande épreuve sera peut-être ton plus grand triomphe. »
[ Message inspiré à Neale Walsch ]

 « Je peux vous assurer que l'expérience la plus impétueuse que peut faire l'humain est son passage dans un milieu tributaire du mal, et que lorsqu'il détient le pouvoir du bien et qu'il le maintient, son évolution est foudroyante. »
( R. Terral-Meyer, 'Lettres de l’invisible' ) LoupeAuteurContributions de Rosine Terral-Meyer
sur le thème de:

La VOIE, L'AMOUR, La VIE ou La MORT

 « Toute période transitoire spirituelle s'accompagne de lourds bouleversements intérieurs et extérieurs. »
[ Sylvie Lorain-Berger, "Les messagers de l'au-delà" ]

 « Je pense que la mise à l'épreuve ultime d'un homme n'est pas là où il se tient dans les moments de bien-être, mais là où il se tient dans les moments de difficulté et d'adversité. »
( Martin Luther King ) LoupeAuteurContributions de Martin Luther King sur le thème de:

La VOIE, L'AMOUR, La VIE ou La MORT

 « C’est lorsque les choses vont le plus mal que tu oublies Qui Tu Es (un esprit avant d'être un corps). C’est le moment, plus que jamais, d’entrer dans ton espace divin☆ Extrait de la page : "Se reprendre" :

Chaque être est relié à son Soi intérieur,
lequel est relié à Dieu.

Notre double

 notre être profond

Les Textes s'accordent sur un point essentiel : au plus profond de nous, sommeille notre être éternel ; celui qui est venu s'incarner sur Terre, le temps d'une vie ; qui nous souffle parfois des conseils. Cette part merveilleuse de nous-mêmes nous lie aux autres hommes et à Dieu, de la même façon que dans le sol toutes les racines de toutes les plantes se joignent en la terre-mère.

 « (...) Cet être divin, cet ami sublime, est en chacun de nous. car Dieu réside dans l'intérieur de tout homme, mais peu savent le trouver. Or, voici le chemin du salut. Une fois que tu auras aperçu l'être parfait qui est au-dessus du monde et en toi-même, tu abandonneras l'ennemi qui prend la forme du désir.
 Les jouissances que procurent les sens sont les matrices des peines à venir. »
( Krishna)

 « Entraîne ton mental à devenir conscient de la divinité qui l'habite, et surtout, ne te diminue pas, mais plutôt, ne rate pas une occasion de glorifier cette divinité présente au fond de toi. Car ton corps est le Temple du Dieu vivant. Prends-en soin, et tu l'apprécieras mieux à sa juste valeur. Et ainsi, tu prendras conscience qu'il est le lieu où tu rejoins Sa présence. »
[ une lecture d’Edgar Cayce ]

suite...
. D'abord, cela va t’apporter une grande paix intérieure. Et d’un esprit paisible naissent de grandes idées, des solutions aux problèmes que tu penses avoir. Dans ton espace divin, tu sauras et comprendras que tout ce dont tu fais maintenant l’expérience, est temporaire. »
[ Message inspiré à Neale Walsch ]

 Une désillusion totale est un tournant

Quand une épreuve nous broie,
quand nos valeurs, nos espoirs s'effondrent,
c'est que nous entamons une épreuve programmée
☆ Extrait de la page : "La réincarnation" :

 Décision, plan de vie

- Comment et quand sont définis les buts spirituels que nous devons atteindre ?

 « Vous vivez tous une période plus ou moins longue d'errance dans le monde spirituel entre deux incarnations. Elle est relative à vos efforts de progresser. Quand votre degré d'évolution vous le permet, vous choisissez les grandes lignes de votre prochaine vie sur terre, avec l'approbation de vos guides. Un plan de vie s'établit, avec le choix de votre famille et son milieu social, vos lignes professionnelles, sentimentales, amicales, matérielles et financières, ainsi que votre santé.

 Une partie des expériences de vie est déterminée à l'avance en fonction de vos acquis ou faiblesses des vies passées. Elles deviendront des évènements incontournables, mettant en avant les principales faiblesses à éliminer. Néanmoins, la majorité de vos expériences se révéleront par le libre choix de vos attitudes et comportement. »
[ Alain Joseph Bellet, 'Dialogues avec le monde des esprits' ]

suite...
de notre vie.
Ne nous révoltons pas, ne nous replions pas sur nous-même.
Soyons patient et attentif, nous allons être aidé.

_ _

 ☞ L'effondrement, malheur ou tournant ?

_ _

 « Je me suis aperçue que chaque fois que ma vie semble jetée à tous vents, que je me sens perdue et désemparée, c'est que j'ai perdu ma propre identité. Je ne suis plus reliée à ce que je suis vraiment
☆ Extrait de la page : "Se reprendre" :

Chaque être est relié à son Soi intérieur,
lequel est relié à Dieu.

Notre double

 notre être profond

Les Textes s'accordent sur un point essentiel : au plus profond de nous, sommeille notre être éternel ; celui qui est venu s'incarner sur Terre, le temps d'une vie ; qui nous souffle parfois des conseils. Cette part merveilleuse de nous-mêmes nous lie aux autres hommes et à Dieu, de la même façon que dans le sol toutes les racines de toutes les plantes se joignent en la terre-mère.

 « (...) Cet être divin, cet ami sublime, est en chacun de nous. car Dieu réside dans l'intérieur de tout homme, mais peu savent le trouver. Or, voici le chemin du salut. Une fois que tu auras aperçu l'être parfait qui est au-dessus du monde et en toi-même, tu abandonneras l'ennemi qui prend la forme du désir.
 Les jouissances que procurent les sens sont les matrices des peines à venir. »
( Krishna)

 « Entraîne ton mental à devenir conscient de la divinité qui l'habite, et surtout, ne te diminue pas, mais plutôt, ne rate pas une occasion de glorifier cette divinité présente au fond de toi. Car ton corps est le Temple du Dieu vivant. Prends-en soin, et tu l'apprécieras mieux à sa juste valeur. Et ainsi, tu prendras conscience qu'il est le lieu où tu rejoins Sa présence. »
[ une lecture d’Edgar Cayce ]

suite...
, ni à ce que je suis venue vivre ici☆ Extrait de la page : "La réincarnation" :

 Décision, plan de vie

- Comment et quand sont définis les buts spirituels que nous devons atteindre ?

 « Vous vivez tous une période plus ou moins longue d'errance dans le monde spirituel entre deux incarnations. Elle est relative à vos efforts de progresser. Quand votre degré d'évolution vous le permet, vous choisissez les grandes lignes de votre prochaine vie sur terre, avec l'approbation de vos guides. Un plan de vie s'établit, avec le choix de votre famille et son milieu social, vos lignes professionnelles, sentimentales, amicales, matérielles et financières, ainsi que votre santé.

 Une partie des expériences de vie est déterminée à l'avance en fonction de vos acquis ou faiblesses des vies passées. Elles deviendront des évènements incontournables, mettant en avant les principales faiblesses à éliminer. Néanmoins, la majorité de vos expériences se révéleront par le libre choix de vos attitudes et comportement. »
[ Alain Joseph Bellet, 'Dialogues avec le monde des esprits' ]

suite...
. »
( Anita Moorjani "Revenue guérie de l'au-delà" )

_ _

 « Au terme de leur existence, la plupart des gens ne regrettent pas leur mauvaises expériences, car ils ont tiré un enseignement de chacune d'elles. Tous les évènements de votre vie se produisent pour que l'être parfait☆ Extrait de la page : "Se reprendre" :

Chaque être est relié à son Soi intérieur,
lequel est relié à Dieu.

Notre double

 notre être profond

Les Textes s'accordent sur un point essentiel : au plus profond de nous, sommeille notre être éternel ; celui qui est venu s'incarner sur Terre, le temps d'une vie ; qui nous souffle parfois des conseils. Cette part merveilleuse de nous-mêmes nous lie aux autres hommes et à Dieu, de la même façon que dans le sol toutes les racines de toutes les plantes se joignent en la terre-mère.

 « (...) Cet être divin, cet ami sublime, est en chacun de nous. car Dieu réside dans l'intérieur de tout homme, mais peu savent le trouver. Or, voici le chemin du salut. Une fois que tu auras aperçu l'être parfait qui est au-dessus du monde et en toi-même, tu abandonneras l'ennemi qui prend la forme du désir.
 Les jouissances que procurent les sens sont les matrices des peines à venir. »
( Krishna)

 « Entraîne ton mental à devenir conscient de la divinité qui l'habite, et surtout, ne te diminue pas, mais plutôt, ne rate pas une occasion de glorifier cette divinité présente au fond de toi. Car ton corps est le Temple du Dieu vivant. Prends-en soin, et tu l'apprécieras mieux à sa juste valeur. Et ainsi, tu prendras conscience qu'il est le lieu où tu rejoins Sa présence. »
[ une lecture d’Edgar Cayce ]

suite...
qui est en vous puisse naître au monde. »
[ Elisabeth Kübler-Ross ]

 « Les événements qui vous sont contraires peuvent parfois vous faire comprendre ce que votre esprit refuse d’accepter. »
[ Message céleste de Roland de Jouvenel ]

 « J’ai toujours pensé que ma cécité était un cadeau de Dieu. Là j’ai eu l’opportunité de penser au spirituel, vous comprenez ? Je ne me serais jamais intéressée à Dieu si j’avais eu mes yeux, j’en suis à peu près sûre. Ma vie aurait été différente. »
( Patricia Delvin )

 « Nous avons compris le pourquoi de la maladie de notre enfant, nécessaire pour notre évolution, pour nous remettre en question et bousculer nos vies. »
[ Maguy Lebrun ]

Un homme qui s'est suicidé s'exprime à travers la médium :

 « J’aimerais dire à tous ceux qui te liront, qu’il ne sert à rien d’échapper à la terre et à ses enseignements. Moi le rebelle, je sais maintenant qu’un contrat signé avec soi-même se vit jusqu’au bout et qu’il y a toujours des solutions. Derrière le plus grand désespoir, il y a toujours une solution qui ne peut apparaître que lorsque le vide est total. Lorsque nous abandonnons nos masques, quels qu’ils soient, tout devient alors possible.

 La vie est souvent moins compliquée que ce que vous imaginez. Combien de fois entendons-nous les vôtres se plaindre en ces termes : “Que cette vie est triste, compliquée, invivable…” et tant d’autres mots semblables qui vous font croire à l’illusion du triste et du laid, du pesant et de l’obstacle infranchissable.
 »
( A. Givaudan, 'La rupture de contrat' ) LoupeAuteurContributions d'Anne Givaudan sur le thème de:

La VOIE, L'AMOUR, La VIE, La SANTÉ ou La MORT


Accueil et PLAN du site> La dépression>  Points

 ▪ La tristesse

  ...quand le temps n'en finit pas

 ▪ La solitude

  ...une voie étroite vers le Ciel

 ▪ Le sentiment d'abandon

  ...d'inutilité, d'échec

  ...de ne pas être de ce monde

Comment vivre parmi les vivants?

Le danger de la dépression

_ _

Quand nous sommes écrasés

Quand vivre devient une épreuve

Comment en sortir ?

Se surpasser

Quand continuer à vivre
devient une épreuve

✩ ✩


 « Lorsque l'univers te paraît s'assombrir, ce n'est pas parce que les portes se ferment devant toi, mais parce que ton regard se dérobe à la lumière. »
( F. Caragnon, "Jade et les sacrés mystères de la vie" )

Préservons notre âme des turpitudes terrestres


 - Pourquoi suis-je si vite désespérée ? demande Lili

 - Qu’est-ce qui te fait tomber dans le désespoir ?

 - Plutôt les petites choses que les grandes.

 - Là-dedans est la réponse.
   Les petites choses regardent la « petite Lili ».
   Toi, tu n’as pas à les regarder.
   Laisse la petite Lili les régler !
[ "Dialogues avec l’Ange" ]

 « La pire des faiblesses est de laisser croître en soi le tumulte qui vient de l’extérieur. Votre tréfonds en toute circonstance ne doit jamais être atteint. »
[ Message céleste de Roland de Jouvenel ]

 « Vous avez laissé les choses périssables envahir votre existence. Vos âmes elles-mêmes s’intéressent à ce qui ne saurait subsister. »
[ Messages célestes de Pierre Monnier ]

Quand l'angoisse l'étreint,
  l'âme est mauvaise conseillère

  « Je me suis enfermée dans une bulle de souffrance dont je ne percevais pas l’issue. Plus personne n’avait d’importance à mes yeux.
 Tous mes efforts me semblaient vains, ce qui renforçait plus encore en moi ce sentiment d’incapacité et d’inutilité.
 Et puis ce Dieu, comment le considérer comme bon et miséricordieux ? Qu’est-ce que j’avais fait pour mériter ça ?
 Les questions tournaient dans ma tête sans trouver de réponse et chaque jour je m’enfonçais plus avant dans un désespoir sans issue.

 Je me sentais comme un poids pesant sur tous.
 Essayant de m’intéresser à ma famille, je me rendais compte que ce qu’ils vivaient ne me touchait plus.
 Ni les amis, ni le temps, ni les distractions ni les marques d’amour, d’amitié ou d’affection ne pouvaient traverser cette coquille sombre dans laquelle je m’étais involontairement confectionné un abri infranchissable.

 C’est ainsi qu’un jour dans “mon monde”, je conçus le projet de me suicider. »

✩ ✩

 « Combien de personnes qui se suicident croient qu’elles ne sont pas aimées, qu’elles ne supporteront pas l’épreuve qui est la leur...

 L’Enfer : Un monde de souffrance d’où personne ne peut l’extraire si elle-même n’entrouvre pas la porte. »
( A. Givaudan, 'La rupture de contrat' ) LoupeAuteurContributions d'Anne Givaudan sur le thème de:

La VOIE, L'AMOUR, La VIE, La SANTÉ ou La MORT

   ☞ Le suicide

Accueil et PLAN du site> La dépression>  Points

 ▪ La tristesse

  ...quand le temps n'en finit pas

 ▪ La solitude

  ...une voie étroite vers le Ciel

 ▪ Le sentiment d'abandon

  ...d'inutilité, d'échec

  ...de ne pas être de ce monde

Comment vivre parmi les vivants?

Le danger de la dépression

_ _

Quand nous sommes écrasés

Quand vivre devient une épreuve

Comment en sortir ?

Se surpasser

Comment en sortir ?

_ _

 « Que puis-je faire ? » dit celui qui désespère. « Rien ! » se répond-il à lui-même. Toute l’erreur réside dans ce « rien »
[ Message céleste de Roland de Jouvenel ]

 Physiologiquement

 Côté science

Quand l'Inserm a classifié les manifestations de la dépression, de nombreux chercheurs ont été étonnés de leur similitude avec la réaction du cerveau à une attaque virale.

 « Nous avons constaté que cet ensemble de symptômes, survenaient également lors d'un épisode inflammatoire. Ils correspondent à ce que nous appelons le 'comportement de maladie', une réponse normale face à un état infectieux (grippe, méningite...), avec un ralentissement psychomoteur, une grande fatigue, une diminution de l'intérêt pour l'environnement, un repliement sur soi-même... »
( Dr Robert Dantzer )

Dès lors, pourquoi ne pas essayer les anti-inflammatoires ?

 « En 2019, des chercheurs de l'Université de Wuhan, en Chine, ont passé en revue 30 études regroupant 1610 patients qui portaient sur les effets des anti-inflammatoires sur les symptômes de la dépression. Leurs conclusions, publiées dans le Journal of neurology, montrent que l'aspirine ou l'ibuprofène était 2,5 fois plus efficace que les traitements antidépresseurs.

 « D’autres anti-inflammatoires comme les statines (anti-cholestérol) et les acides gras oméga-3
☆Le magnésium se trouve aussi dans les poissons gras (sardine, maquereau), les fruits oléagineux (noix du Brésil, amandes, cacahuètes, noisettes), les céréales (germe de blé, sarrasin, avoine, pain de mie complet...) combattent également la dépression.

 « Le magnésium (mêmes sources que les acides gras oméga-3) est une alternative d’origine naturelle à la kétamine☆ « Ce médicament, de découverte récente, est prescrit sous surveillance médicale. Il représente une voie inédite dans la recherche de nouvelles thérapeutiques contre la dépression. ». Ceci explique probablement pourquoi le déficit en magnésium augmente le risque de dépression ou d’anxiété. »
( Communiqués de presse )

...et pourquoi on est porté sur le chocolat quand on n'est pas bien .

 Côté pratique

Les anti-inflammatoires apporteraient une réponse à la dépression ?? Un internaute l'a constaté, par hasard, et a été bien étonné d'en trouver confirmation dans les publications des instituts de recherche..
 « Quand je suis angoissé, oppressé, je respire mal, très mal ; du "bout des bronches" car chaque inspiration entraine une douleur dans la poitrine. Mais j'ai remarqué que respirer de l'huile essentielle de Lavande Aspic☆La lavande est un anxiolytique ("traite les symptômes psychologiques et/ou somatiques de l’anxiété") me soulage.
 « Et si survient une crise d'angoisse
☆  « Il ne faut pas lutter contre une crise de panique, elle passera après une dizaine de minutes. Respirer profondément.
La crise de panique (ou attaque de panique) s'accompagne de douleur thoracique. Comme elle donne le sentiment d'étouffer, de suffoquer littéralement, la réaction peut-être violente, ou du moins provoquer une agitation désordonnée. »
, alors je respire 2-3 fois un flacon d'huile essentielle de Gaulthérie☆"L’huile essentielle de gaulthérie contient 90% de salicylate de méthyle qui, absorbé par voie orale ou appliqué sur la peau, se transforme en acide salicylique, c’est-dire le même métabolite actif principal du médicament Aspirine.".
 « Enfin, pour m'aider à dormir, je prends un peu d'aspirine juste avant de me coucher. »

 Un conseil qui nous vient du Ciel

 « Tu doutes de toi, la moindre critique te met en déroute ; et quand tu lèves les yeux, la vérité se dissimule derrière un amoncellement de nuages.
 La vraie manière d’aborder les difficultés humaines est de s’en approcher avec une âme en paix ; les forces destructrices reculent devant la sérénité.
 Si vous êtes enveloppés de vibrations troubles ou inquiètes, vous attirez des courants perturbateurs. Le calme appelle le calme. Sache donc maîtriser en toi les puérils énervements causés par les inquiétudes terrestres.
 Une main qui tremble suscite des remous dans une eau immobile.
 Sois calme, c’est la meilleure manière d’écarter le mal. Les forces émanant de cerveaux troubles, si elles ne se heurtent pas à des murailles de paix, font leur œuvre de destruction. Et l’obstination à penser aux points de friction les entretient. Il s’agit d’offrir une surface plane aux décharges nuisibles qui tentent de brouiller l’harmonie psychique. La vague se brise contre le rocher. »
[ Message céleste de Roland de Jouvenel ]

 Le repli sur soi

La réaction naturelle à la douleur est de se replier sur soi, d'attendre que "ça passe". Mais ça ne passe pas.
Bien au contraire, car ainsi couvée, la blessure macère.
Et notre pire ennemi devient nous-mêmes car si quelqu'un nous rabâchait « Tu es nul » « Personne ne t'aime » « Tu n'arriveras jamais à... », on se rebifferait !
Mais quand ça vient de notre subconscient... on l'accepte.

 « Comprenez que l'attitude centrée sur soi-même est la source de toutes les souffrances. »
[ Dalaï-Lama ]

 Tout passe, il faut savoir attendre

On s'enfonce parfois dans la tristesse pour comprendre une mélancolie qui ne fait que passer.

 Se dépasser face à l'épreuve

 « Nous pouvons refuser de nous élever sur la marche, qui est bien souvent celle de la souffrance ; nous pouvons refuser cet effort, mais alors il devra se faire plus tard, parfois même dans les sphères sombres de l’au-delà. »
[ Paqui, "Entretiens Célestes" ]

✩ ✩

 ☞  Que faire face à la souffrance ?

 ☞  Qu'est-ce que la souffrance négative ?


Accueil et PLAN du site> La dépression>  Points


 ▪ La tristesse

  ...quand le temps n'en finit pas

 ▪ La solitude

  ...une voie étroite vers le Ciel

 ▪ Le sentiment d'abandon

  ...d'inutilité, d'échec

  ...de ne pas être de ce monde

Comment vivre parmi les vivants?

Le danger de la dépression

_ _

Quand nous sommes écrasés

Quand vivre devient une épreuve

Comment en sortir ?

Se surpasser

 Une infinie détresse est une occasion unique de

se surpasser


  Il n’y a pas d’abîmes si sombres,
  il n’y a pas de falaises si hautes,
  il n’y a pas d’égarements si tortueux
  qui ne soient pas CHEMIN.
  Que les frayeurs terribles ne vous égarent pas !
[ "Dialogues avec l’Ange" ]

_ _

 « Je dois supporter de voir mon seul et unique enfant, l’être que je chéris le plus au monde, habiter une chambre non chauffée, sans couverture, pratiquement sans rien à manger, alors qu'au dehors la température reste depuis des semaines à 20° en dessous de zéro (Son fils a essuyé une terrible désillusion et, de déception en déception, ne croit plus en la vie, refoule sa foi en Dieu). Je pourrais facilement lui trouver une chambre chauffée, lui donner à manger, lui procurer tout ce dont il a besoin. Mais je n’en n’ai pas le droit. Je sais qu’il est préférable pour lui de sauver son âme plutôt que son corps. Par amour pour lui je dois être cruelle ! Je dois le reconduire à Dieu.

 Dans le noir je prie : « Sois avec lui, ô Dieu ! Fais qu’il Te retrouve et qu’il se retrouve. Permets lui de trouver le chemin qui conduit à Toi. Réveille-le, réveille-Toi en lui, mes forces n’y suffisant plus. Il est perdu et Tu connais le seul chemin qui peut le reconduire à Toi : il doit se sentir abandonné de tous et être convaincu que moi aussi je l’ai abandonné. Il doit être déçu par chacun, il doit perdre tout espoir. Tu sais, mon Dieu, que je n'ai pas d'alternative pour le sauver. »
[ Elisabeth Haich, "Initiation" ]

Une magnifique victoire sur soi-même

Si alors que je traverse un désert pierreux et aride à perte de vue j'entraine mes proches dans ma mélancolie, je perds la terrible épreuve qui se présentait à moi pour me sonder.

 ☞ Un homme dépasse sa détresse

 « Comme tous les hommes, Jésus avait en lui deux consciences. L’une terrestre, le berçait d’illusions et lui disait : « Qui sait ? Peut-être éviterais-je le destin » ; l’autre, divine, répétait implacablement : « Le chemin de la victoire passe par la porte de l’angoisse ».
( Édouard Schuré, 'Les Grands Initiés' ) LoupeAuteurContributions d'Édouard Schuré sur le thème de:

La VOIE, L'AMOUR, La VIE ou La MORT